Aujourd’hui, à cause de la pollution et de certaines conditions de vie des animaux, même consommer de la viande des animaux considérés comme «purs» peut être nuisible à notre santé. La
plupart des animaux vendus pour la consommation humaine subissent des mauvais traitements, sont traités avec des médicaments et la pollution de la terre et des eaux ne fait qu’augmenter. Ainsi de nombreux animaux sont porteurs de maladies et ce phénomène ne fait qu’augmenter. Manger un animal malade peut nous rendre également malade.

Maintes fois, les propriétaires des animaux malades ont une telle peur de les garder, qu’ils les amènent au marché et les vendent. Les traitements utilisés pour rendre les animaux plus gros sont contre nature et nuisibles pour la santé de l’être humain.

La distance pour transporter l’animal est très souvent si longue et si difficile pour la pauvre bête qu’elle arrive à destination faible, stressée et malade.

Le sang c’est la vie, et pour avoir un sang de bonne qualité il faut aussi une bonne alimentation. Un sang de mauvaise qualité engendre la maladie. Tous les éléments nutritifs nécessaires à la
production d’un sang de bonne qualité se trouvent dans un régime alimentaire végétarien.

Dieu nous aime et Il nous a fait don du libre arbitre: nous sommes libres de L ’aimer ou de ne pas L’aimer (sinon ce ne serait pas réellement de l’amour). Nous avons la liberté de choisir. Mais nous
pouvons reconnaître que pour nous nourrir, nous n’avons pas besoin de prendre la vie des animaux que Dieu a créés. Oui Dieu permit à un certain moment dans l’histoire la consommation de
viande à cause des circonstances. (Par exemple, après le déluge, à cause du peu de végétation, Noé et sa famille furent autorisés à manger de la chair animale. Et plus tard, Dieu permit aux Hébreux de manger de la viande à cause de leur rébellion.)

Ce texte provient du livre “The Bible Diet” que vous pouvez obtenir sur Amazon.