Nous devons nous rappeler que lorsque nous mangeons un animal, nous mangeons également tout ce qu’il a mangé. Manger des animaux impurs peut engendrer de nombreuses maladies graves.

Par exemple, le porc mange plein de mauvaises choses et n’a pas de glande sudoripare et cela depuis sa naissance jusqu’à sa mort. Ainsi il retient dans sa graisse toutes les particules bactériennes
avec lesquelles il entre en contact. Comme d’autres animaux, le porc peut transmettre aux êtres humains la « trichinose », due à un petit ver qui se faufile dans les muscles de l’animal et de l’être
humain.

D’autres animaux peuvent également transmettre des infections aux humains telles que les infections parasitaires (principalement due à du crabe, des crevettes ou des escargots mal cuits.)

D’autres maladies comme la salmonelle, l’hépatite A, le choléra ou la paralysie peuvent être causées par une intoxication par des fruits de mer. D’après l’Agence Américaine des Produits Alimentaires et des médicaments (« Food and Drug Administration » en anglais) les huîtres crues, les moules et les palourdes sont responsables de plus de 85% des maladies dues à
une intoxication par produit de la mer.

De plus, les océans, les lacs et les ruisseaux sont de plus en plus pollués et remplis de toxines et de métaux lourds.

Manger des animaux qui se nourrissent d’animaux morts peut être nocif pour la santé. Ce n’est pas sans raison que les femmes enceintes, les personnes âgées et les personnes avec un système
immunitaire fragile sont mises en garde contre la consommation de ce type d’animaux.

Ce texte provient du livre “The Bible Diet” que vous pouvez obtenir sur Amazon.