Dans notre vidéo intitulée « Le dernier Roi de la Terre », nous avons mentionné « la Bête qui monte de l’Abîme ». Nous avons dit qu’elle correspond à la période de la 6ème tête de la bête, c’est à dire notre époque actuelle.

Nous vous invitons à regarder cette vidéo avant celle-ci pour mieux comprendre le sujet.

Cette bête nous est décrite dans le chapitre 11 de l’Apocalypse. Elle est montée de l’abîme lors de la révolution Française au XVIII siècle. C’est une philosophie qui imprègne les institutions qui dirigent notre monde et qui met Dieu de côté. La Bible décrit uniquement l’histoire en rapport avec la Vérité et avec le peuple de Dieu. Elle ne s’intéresse pas aux conflits séculiers entre les nations. Ce qui va suivre confirme cette affirmation.

Lors de la Révolution Française, l’Etat Français décréta que « Dieu n’existe pas », et il invita ses concitoyens à adorer « la déesse de la raison ». Les persécutions contre la Bible furent acharnées. Ce fut aussi la fin de la royauté, le roi Louis XVI fut victime de la Révolution et c’est à partir de là que les bêtes de l’Apocalypse ne portent plus de diadèmes sur les cornes car il n’y plus de royautés.

 La société Française fut ébranlée dans ses fondements par cette bête et ses conséquences perdurent jusqu’à aujourd’hui. Elle a été à l’origine de la philosophie humaniste, du communisme, du rationalisme, du sécularisme… c’est pourquoi cette Révolution est si significative. Elle a introduit le Temps de la Fin.

Peut-on s’acharner contre la vérité sans avoir des conséquences ?

Peut-on rejeter Dieu impunément ?

Comment expliquer l’incrédulité qui existe aujourd’hui dans nos sociétés occidentales ?

 

La Bête qui monte de l’abîme

 

Le mot « Abîme » signifie « Gouffre très profond », en anglais « Puits sans fond ». Il fait référence à un lieu effrayant, un lieu de mort, de désordre, de désolation, un lieu où habitent les démons. 

Ce terme nous dit que les puissances qui sont décrites montant de l’abîme sont animées par Satan lui-même.  

« La bête qui monte de l’abîme » nous est présentée dans les chapitres 9, 11 et 17 de l’Apocalypse. Voyons un peu ces textes.

Dans le chapitre 9 au verset 1, 2 et 11

« Apocalypse 9 :1-2, 11 « Le cinquième ange sonna de la trompette. Et je vis une étoile qui était tombée du ciel sur la terre. La clef du puits de l’abîme lui fut donnée, et elle ouvrit le puits de l’abîme. Et il monta du puits une fumée, comme la fumée d’une grande fournaise ; et le soleil et l’air furent obscurcis par la fumée du puits…. Elles avaient sur elles comme roi l’ange de l’abîme, nommé en hébreu Abaddon, et en grec Apollyon. »

 

« La bête qui monte de l’abîme » fait ici référence aux invasions musulmanes sorties de l’abîme satanique lors de la cinquième trompette. Son roi se nomme Apollyon, ce qui veut dire « destructeur ». 

Nous en parlerons dans l’étude des trompettes de l’Apocalypse.

 

Dans le chapitre 11 verset 7

Apocalypse 11 :7 « Quand ils auront achevé leur témoignage, la bête qui monte de l’abîme leur fera la guerre, les vaincra, et les tuera »

Cette autre bête qui monte aussi de l’abîme fait référence à la Révolution Française. La guerre contre la vérité y fut implacable, satanique. Nous y reviendrons.

Dans le chapitre 17 : 8

Apocalypse 17 :8 « La bête que tu as vue était, et elle n’est plus. Elle doit monter de l’abîme, et aller à la perdition. Et les habitants de la terre, ceux dont le nom n’a pas été écrit dès la fondation du monde dans le livre de vie, s’étonneront en voyant la bête, parce qu’elle était, et qu’elle n’est plus, et qu’elle reparaîtra. »

Depuis la Révolution Française nous vivons dans la période de la 6ème tête de la bête, celle qui monta de l’abîme. C’est de là, de l’abîme, dans lequel nous vivons actuellement, que cette bête « qui était » mais qui « n’est plus » devra monter : c’est le 8ème roi : la Papauté.  S’il n’y eut jamais une période où Dieu a été rejeté, défié et injurié c’est bien aujourd’hui. Les pratiques immorales de Sodome et Gomorrhe pâlissent en comparaison avec celles de notre société. Nous sommes bien dans un grand abîme moral.

Ensuite dans le chapitre 20 : 1-3 il nous est parlé de nouveau de l’abîme :

Apocalypse 20 :1-3 « Puis je vis descendre du ciel un ange, qui avait la clef de l’abîme et une grande chaîne dans sa main. Il saisit le dragon, le serpent ancien, qui est le diable et Satan, et il le lia pour mille ans. Il le jeta dans l’abîme, ferma et scella l’entrée au-dessus de lui, afin qu’il ne séduisît plus les nations, jusqu’à ce que les mille ans fussent accomplis. Après cela, il faut qu’il soit délié pour un peu de temps. »

Nous voyons enfin que le Diable lui-même est enchaîné et enfermé dans l’abîme, l’endroit auquel Il appartient, qu’il a créé lui-même par sa perfidie. Il sera contraint d’y rester pendant mille ans. Puis Il sera relâché pour un peu de temps pour reprendre sa guerre contre le Dieu de l’Univers : ce sera la guerre appelée « Gog et Magog ». A chaque fois qu’il sort de l’abîme c’est pour détruire, pour faire de grands ravages. Mais cette fois-ci, ce sera sa dernière chance car il sera précipité dans le lac de feu (l’enfer), « où seront la bête et le faux prophète » pour être anéanti pour toujours.

Donc la bête qui monte de l’abîme c’est une bête différente des autres. Elle vient directement du lieu où vivent les démons. Elle s’oppose à Dieu de manière plus effrontée, plus arrogante et impudente. Les ravages provoqués par cette bête sont terribles. C’est une nouvelle manifestation de la puissance de Satan.

 

Etudions le chapitre 11 de l’Apocalypse 

Apocalypse 11 :3-11 

[3] Je donnerai à mes deux témoins le pouvoir de prophétiser, revêtus de sacs, pendant mille deux cent soixante jours.

Les deux témoins représentent les Ecritures de l’Ancien et du Nouveau Testament. L’un et l’autre témoignent de l’origine et de la perpétuité de la loi de Dieu. L’un et l’autre proclament le plan de la Rédemption.

Exode 25 :16

[16] Tu mettras dans l’arche le témoignage, que je te donnerai.

Exode 32 :15

« Moïse retourna et descendit de la montagne, les deux tables du témoignage dans sa main ; les tables étaient écrites des deux côtés, elles étaient écrites de l’un et de l’autre côté. »

Jean 5 :39

« Sondez les Ecritures, parce que vous pensez avoir en elles la vie éternelle et ce sont elles qui rendent témoignage de moi. »

Les périodes “quarante-deux mois” et “mille deux cent soixante jours” mentionnées dans ce passage sont un seul et même laps de temps, à savoir celui pendant lequel l’Eglise de Dieu devait être opprimée par celle de Rome. Les mille deux cent soixante années de la suprématie papale commencèrent en l’an 538 de notre ère, et devaient par conséquent se terminer en 1798. A cette dernière date, une armée française entra dans Rome, s’empara du pape et le conduisit en exil à Valence, où il mourut. On ne tarda pas à élire un nouveau pape, mais la Curie fut incapable de rétablir son ancienne puissance. Ces 1260 années correspondent donc au règne de la 5ème tête ou 5ème roi.

V [7] Quand ils auront achevé leur témoignage, la bête qui monte de l’abîme leur fera la guerre, les vaincra, et les tuera.

La période pendant laquelle les deux témoins devaient rendre leur témoignage revêtu de sacs se termina en 1798. Vers la fin de leur ministère exercé dans l’ombre, la puissance représentée par la “bête qui monte de l’abîme” allait leur faire la guerre. Durant des siècles, les autorités civiles et ecclésiastiques de plusieurs Etats européens avaient été, par l’intermédiaire de la papauté, dirigées par Satan. Mais ici on assiste à une nouvelle manifestation de sa puissance. » TS 289.2

 La puissance athée qui gouverna la France sous la Révolution et le règne de la Terreur livra en effet à Dieu et à sa Parole une guerre sans précédent dans l’histoire. L’Assemblée nationale abolit le culte de la divinité. Les exemplaires de la Sainte Ecriture furent ramassés et brûlés publiquement avec toutes les marques du mépris. La loi de Dieu était foulée aux pieds. La célébration publique du culte chrétien, du baptême et de la cène fut interdite ; le repos hebdomadaire fut supprimé et remplacé par le décadi (semaine de 10 jours. Des inscriptions placées bien en vue sur les cimetières déclaraient que la mort est un sommeil éternel.

C’est à partir de là que la période du règne de la 6ème tête ou 6ème roi commence.

[8] Et leurs cadavres seront sur la place de la grande ville, qui est appelée, dans un sens spirituel, Sodome et Egypte, là même où leur Seigneur a été crucifié.

Il ressort donc des paroles du prophète que, peu avant l’an 1798, un gouvernement sortant de “l’abîme” devait s’élever pour faire la guerre à la Parole de Dieu (les deux témoins dont on voit les cadavres ici). Dans le pays où les deux témoins allaient être réduits au silence, on devait voir s’étaler l’athéisme de Pharaon et la luxure de Sodome

A la même époque, la France manifesta aussi le caractère de Sodome. Au cours de la Révolution, on put constater un état de corruption analogue à celui qui attira la colère de Dieu sur cette ville coupable de l’antiquité. L’histoire, comme la prophétie, établit un rapport entre l’athéisme et l’impudicité.

“Où leur Seigneur a été crucifié”, dit la prophétie. Ce détail prophétique s’était également réalisé. Aucun pays — au cours de son histoire — n’avait manifesté autant d’inimitié que la France contre Jésus-Christ, contre sa Parole et contre ses vrais disciples. Par les persécutions qu’elle avait fait subir au cours des siècles aux confesseurs de l’Evangile, elle avait réellement “crucifié le Seigneur” dans la personne de ses disciples.

 [9] Des hommes d’entre les peuples, les tribus, les langues, et les nations, verront leurs cadavres pendant trois jours et demi, et ils ne permettront pas que leurs cadavres soient mis dans un sépulcre. Et à cause d’eux les habitants de la terre se réjouiront et seront dans l’allégresse, et ils s’enverront des présents les uns aux autres, parce que ces deux prophètes ont tourmenté les habitants de la terre.

Cette prophétie a reçu l’accomplissement le plus frappant dans l’histoire de la France. Au cours de la Révolution, en 1793, “le monde vit pour la première fois une assemblée d’hommes nés et élevés en pays civilisé, et s’arrogeant le droit de gouverner la nation la plus policée de l’Europe, s’unir pour renier unanimement la vérité la plus haute qui soit accessible à l’homme : la foi en la divinité et en son culte.” “La France est la seule nation du monde qui ait officiellement osé lever la main contre l’Auteur de l’univers. Il y a eu, et il y a encore, bon nombre de blasphémateurs et d’incrédules en Angleterre, en Allemagne, en Espagne et ailleurs ; mais la France occupe une place à part dans les annales de l’humanité, étant le seul Etat qui, par une décision de son assemblée législative, ait déclaré l’inexistence de Dieu, et dont la vaste majorité de sa population, tant dans la capitale qu’en province, ait accueilli cette nouvelle par des danses et des chants de joie”.

[11] Après les trois jours et demi, un esprit de vie, venant de Dieu, entra en eux, et ils se tinrent sur leurs pieds ; et une grande crainte s’empara de ceux qui les voyaient. »

Bien qu’immolés par la puissance blasphématrice “qui monte de l’abîme”, les témoins de Dieu (la Bible) ne devaient pas demeurer longtemps silencieux. “Après les trois jours et demi, un esprit de vie, venant de Dieu, entra en eux, et ils se tinrent sur leurs pieds ; et une grande crainte s’empara de ceux qui les voyaient.”

C’est le 26 Novembre 1793 que l’Assemblée nationale avait décrété l’abolition de la religion chrétienne et la suppression des saintes Ecritures. Trois ans et demi plus tard (un jour = un an en langage prophétique) le 17 juin 1797 la même Assemblée rapportait son décret et tolérait ainsi la libre circulation du Livre saint. Le monde, épouvanté à la vue des débordements qui avaient suivi la répudiation de l’Evangile, et de tout le sang qui a coulé, reconnut la nécessité de la foi en Dieu et en sa Parole comme base de la vertu et de la morale.

Cela était écrit :

“Qui as-tu insulté et outragé ? Contre qui as-tu élevé la voix ? Tu as porté tes yeux en haut sur le Saint d’Israël.” Esaïe 37 : 23

“C’est pourquoi voici, je leur fais connaître, cette fois, je leur fais connaître ma puissance et ma force ; et ils sauront que mon nom est l’Eternel. »  Jérémie 16 : 21

Cette bête, comme nous l’avions dit dans notre vidéo sur Apocalypse 17, n’est pas un pouvoir politique unique, comme c’est le cas pour les autres bêtes. C’est une philosophie, un courant de pensée qui cherche à évincer Dieu de son trône. C’est l’humanisme avec toutes les ramifications modernes qui se sont ajoutées : l’évolutionnisme, le sécularisme, le Nouvel Age, le Mondialisme, l’occultisme, le rationalisme, le pluralisme. Les caractéristiques de la bête qui monte de l’abîme sont entre autres : athéisme, impudicité, luxure, rébellion, défi de Dieu, arrogance.

Cette période a commencé avec la Révolution Française et elle se poursuivra jusqu’à ce que la 7ème tête (les USA) prenne la relève, lors de l’instauration de la « Marque de la Bête » ou « 666 ».

 

La révolution française a ouvert la porte à l’évolutionnisme

La France est la seule nation du monde qui ait officiellement osé lever la main contre l’Auteur de l’univers. La France occupe une place à part dans les annales de l’humanité, étant le seul Etat qui, par une décision de son assemblée législative, ait déclaré l’inexistence de Dieu

En 1859 Darwin publiait son livre sur « Les origines des espèces ». Ce fut l’étincelle qui mit le feu à la poudre. Enfin les hommes avaient trouvé une explication possible à l’origine de l’homme, une excuse pour mettre Dieu de côté

Nous pouvons excuser Darwin pour ses déductions car il vivait à une époque d’ignorance scientifique. L’existence des microorganismes était encore ignorée. Les moyens d’observation étaient très primitifs. Darwin, lui-même, pensait que la cellule était comme de la gelée, une structure très simple. Aujourd’hui, avec tous les moyens à notre disposition, toutes les découvertes sur la complexité de la cellule et de l’ADN, aucun esprit sensé ne peut soutenir cette théorie de l’évolution. De plus en plus nombreux sont les scientifiques qui soutiennent ce que l’on a nommé « le Dessin intelligent ». Beaucoup d’ouvrages sont publiés pour montrer l’impossibilité de l’évolution darwinienne. Le concept de « complexité irréductible » montre clairement que pour qu’un organisme existe il faut que toutes ses parties constituantes soient présentes dès le début, autrement l’organisme ne peut pas fonctionner, moins encore se reproduire. Nous en parlerons dans une prochaine vidéo.

 

La Révolution Française a ouvert la porte à l’humanisme

A l’image du peuple Juif qui avait choisi Barabbas plutôt que Christ, notre monde a choisi un faux Dieu, un dieu qui lui convient mieux. Ce faux dieu s’accommode à tous nos souhaits et à nos façons de faire. Il n’exige rien, Il accepte toutes nos pratiques, c’est un Dieu multiforme qui sauvera tout le monde et qui ne jugera personne. Le représentant de ce faux dieu, le Pape de Rome, est en train d’unifier toutes les religions du monde. « Ce qui nous unit est plus important que ce qui nous sépare » dit-il. L’œcuménisme moderne, avec toutes ses conquêtes en est la preuve. Les églises protestantes se sont laissé séduire par ce mensonge.

 L’une après l’autre, presque toutes les dénominations chrétiennes sont tombées dans le piège. Le dialogue entre toutes les religions du monde est aussi une réalité : Musulmans, Juifs, bouddhistes, Hindous et d’autres minorités sont aussi séduits par le discours du 8ème roi (la Papauté) pour la poursuite d’un but commun laissant de côté les différences de chacun. Selon les prophéties bibliques, il (le 8ème roi) arrivera à diriger le monde avec l’aide des USA, comme nous l’avons déjà vu. 

Les institutions qui dirigent notre monde, comme les Nations Unies ou l’UE sont pétries de la philosophie humaniste. Elles ont rédigé leurs propres commandements (la charte des droits de l’homme). Elles prêchent la tolérance, la justice, l’égalité, la paix mais les résultats sont bien maigres.

Devant l’hécatombe écologique qui est devant nous, elles nous proposent la tactique de l’autruche : enterrer la tête dans le sable et attendre que le danger passe. La philosophie du « Développement durable » n’est rien d’autre qu’une belle idée mais qui ne tient pas compte de la réalité qui est la nôtre. On veut continuer à ignorer l’existence du « Mal » du « Péché ». L’homme veut continuer à bâtir sur le sable. Il refuse d’accepter les conseils de Celui qui, seul, pourrait l’aider : 

 « Si mon peuple sur qui est invoqué mon nom s’humilie, prie, et cherche ma face, et s’il se détourne de ses mauvaises voies, -je l’exaucerai des cieux, je lui pardonnerai son péché, et je guérirai son pays. » 2 Chr 7 : 14

La 5ème tête (Roi) La 6ème tête (Roi) La 7ème tête (Roi) Le 8ème Roi
La bête qui était La bête qui est La bête qui n’est pas encore venue (qui reste peu de temps)
La papauté La bête qui monte de l’abîme La bête à deux cornes Fait partie des 7
L’humanisme : l’athéisme, le sécularisme, l’impudicité

La luxure l’évolutionnisme

Les USA Le pape de Rome à la tête de la Babylone moderne (composée de toutes les fausses religions)
Depuis 538 -1798 Depuis 1798- aujourd’hui Depuis l’instauration de la loi dominicale – Retour de Jésus Règne avec la 7ème tête

La bête qui monte de l’abîme est bien décidée à tout mener à sa guise. Elle n’écoute personne du côté de l’opposition ! Comme toutes les autres bêtes, Elle cherche à supplanter le vrai Dieu, à instaurer son propre « royaume ».

 

Apocalypse 17

Dans Apoc 17 : 8 nous lisons : « La bête que tu as vue était, et elle n’est plus. Elle doit monter de l’abîme, et aller à la perdition. Et les habitants de la terre, ceux dont le nom n’a pas été écrit dès la fondation du monde dans le livre de vie, s’étonneront en voyant la bête, parce qu’elle était, et qu’elle n’est plus, et qu’elle reparaîtra. »

 – Il est significatif de voir que la Papauté, (la bête qui était et qui n’est plus) monte elle aussi de l’abîme, c’est-à-dire de notre époque actuelle, une époque de confusion, de perversion, d’immoralité, de débauche, de vanité, de poursuite des plaisirs !

 

Dieu cherche à sauver, Satan cherche à détruire. Dieu respecte le choix individuel, Satan force les hommes, il s’impose.

Nous ne pouvons transgresser les lois divines impunément. Notre société incrédule contemporaine est le résultat de l’action de cette bête qui est montée de l’abime. Elle a détrôné Dieu, elle a proposé une philosophie pour le remplacer et les résultats sont visibles : violence, suicide, immoralité, perversion. Si Dieu n’existe pas « mangeons et buvons et demain nous mourrons »

L’incrédulité de nos sociétés dites « développées » est due, en grand partie, aux changements introduits lors de la Révolution Française et qui ont continué à se développer sous cette influence : Darwin a publié son livre « l’origine des espèces » en 1859. Le Socialisme a été inspiré de la Révolution Française. Nos sociétés sont devenues des sociétés laïques, l’enseignement religieux a été supprimé, l’enseignement évolutionniste est martelé à partir de la maternelle jusqu’aux études supérieures. De nouvelles générations d’enfants ont grandi sans aucune instruction religieuse. Les médias font du lavage du cerveau. Toutes les informations vont dans le même sens : évolution, athéisme, droits de l’homme, respect de l’autre dans sa perversion, immoralité, « fais ce qui te plaît » « fais-toi plaisir » … peut-on s’étonner que nous en soyons arrivés là où nous en sommes aujourd’hui ?

Nous sommes actuellement dans un grand abîme moral. Entourés de grandes lumières scientifiques nous sommes quand même plongés dans de profondes ténèbres spirituelles. C’est le phénomène de l’éclipse. La prophétie biblique montre un temps proche où la septième tête de la bête (les USA) prendra la direction du monde et que, avec le 8ème roi (la bête qui était et qui n’est plus), la Papauté, forcera les hommes à la transgression de la Loi divine, le point controversé sera notamment le Sabbat du 4ème commandement. 

Ce 8ème roi est décrit comme montant de l’abîme et allant à sa perdition.

 

La 7ème tête restera « peu de temps ».

Au vu des événements politiques et religieux de notre monde, du rapprochement entre les USA et la Papauté, du rapprochement entre la Papauté et toutes les religions du monde, une chose est claire : l’avenir prophétique est à la porte. Le 8ème Roi va monter bientôt de l’abîme, Il est aussi appelé « la bête qui était et qui n’est plus ». Ce sera le prélude du Retour de Jésus

 

Résumé 

La « bête qui monte de l’abîme » a provoqué des dégâts incalculables dans notre monde. Nous sommes tous impactés par ses enseignements mensongers et trompeurs. Nous devons revenir à la Bible et l’étudier pour comprendre du point de vue prophétique les temps où nous vivons et discerner les faussetés que l’on nous sert chaque jour. Nous devons grandir dans la foi pour faire face à l’incrédulité qui nous entoure de toutes parts. 

Préparons-nous pour l’événement le plus grand et le plus glorieux qui aura lieu bientôt dans l’histoire de l’humanité : le Retour de Notre Seigneur en Gloire.

Soyons les témoins de cette gloire par notre foi, notre vie et notre caractère !