Depuis toujours, les prières du peuple de Dieu ont libéré une puissance incroyable.

Prière et foi nous connectent (pour employer le langage de notre époque) avec Dieu : qui peut tout faire.

Dans toutes les Ecritures Dieu a produit des miracles pour sauver Son peuple et répondre à leurs prières.

David dans le :

Psaumes 18 :30

« Les voies de Dieu sont parfaites, La parole de l’Eternel est éprouvée ; Il est un bouclier pour tous ceux qui se confient en lui. »

D’autres versions « Sa Parole est sûre »

« Ses promesses s’avèrent vraies »

Dieu secourt, Dieu pourvoit, Dieu guérit

Marc 11 :24

« C’est pourquoi je vous dis : Tout ce que vous demanderez en priant, croyez que vous l’avez reçu, et vous le verrez s’accomplir. »

Le secret de la prière effective ou la puissance secrète qui fait bouger le monde c’est le désir. La version KJV ne parle pas de demande mais de désir. Le désir est l’âme de la prière et l’échec de la prière est relié à la faiblesse de notre désir. Il faut que le désir soit profond, entier :

Jérémie 29 :13

« Vous me chercherez, et vous me trouverez, si vous me cherchez de tout votre cœur. »

Pierre et tous les disciples consacrèrent 10 jours à la prière et ils jeunèrent. C’était l’instruction de Jésus. On peut s’imaginer que plus les jours avançaient plus le désir de leur cœur se fit présent. Le résultat fut la Pentecôte et le déversement du Saint Esprit qui les équipa pour le service. 3000 convertis et pour les disciples, assurance, courage, hardiesse, force et capacité !

Chaque narration de miracles dans l’Ecriture, commence par le peuple de Dieu à genoux, tête baissée devant Dieu et jeunant.

Alors, en réponse à leur prière unie, en réponse à leur jeune, Dieu accomplit Ses merveilles et Son peuple réalise plus clairement qui Il est.

 

Quels sont les bienfaits du jeûne ?

Pourquoi le jeûne associé à la prière est si puissant ?

Quels sont les effets du jeûne sur la vie spirituelle ?

 

Prière et Jeûne

 

Le but de la prière c’est de connaitre Dieu (avant même de recevoir ce que nous demandons). Et ceci, on l’apprend en prière, dans l’étude de Sa Parole et dans le jeûne aussi

Le mot « Jeûne » veut dire littéralement « couvrir la bouche ».

En effet, quand on jeûne, on couvre les entrées, les accès à l’être intérieur. Au sens spirituel, couvrir ou boucher les entrées signifie se couvrir les yeux ou les oreilles pour filtrer ce qui entre dans le cœur.

Différents types de jeûne :

  • Beaucoup de personnes jeûnent une fois par semaine avec ou sans eau
  • D’autres sautent 1 repas par jour ou par semaine
  • Certains jeûnent tous les jours en mangeant 2 fois/jour, à 7 H et à 13.30 par exemple. Ils restent ainsi 18 heures sans manger. C’est un mini jeûne qui entretient le corps et la santé mentale
  • On peut aussi faire des monodiètes avec un seul aliment (raisin par exemple)
  • Dans des cures de detox, on ne mange pas mais on boit des jus des fruits ou légumes frais
  • Le jeûne intermittent consiste à ne pas manger 1 ou 2 jours/semaine
  • Il y a ceux qui jeûnent plus longtemps mais ce n’est pas requis. Et pour de longs jeûnes de 30 – 40 jours, consulter un praticien de santé est plus prudent.

Le jeûne est comme une bombe atomique qui ajoute une nouvelle puissance à la vie.

Une des composantes du jeûne est d’éliminer les influences séculières. Il faut aussi bénéficier de temps car, et c’est un élément vital du jeûne, on va consacrer plus de temps à la prière.

Jeûner – Prière – Etudier la Bible vont construire nos muscles spirituels et l’on peut s’attendre à des résultats.

Pourquoi jeûner, quelle en est sa valeur ?

En quoi le jeûne amplifie-t-il la prière ?

Voici quelques pistes :

 

Nécessité du jeûne

Quand on prie, on se saisit de l’invisible !

Quand on jeûne, on laisse aller le visible (on met de côté)

Les Ecritures nous ouvrent les perspectives liées au jeûne et à sa nécessité.

  •  C’est la discipline spirituelle qui répond à toutes les conditions de :

2 Chroniques 7 :14

« Si mon peuple sur qui est invoqué mon nom s’humilie, prie, et cherche ma face, et s’il se détourne de ses mauvaises voies, -je l’exaucerai des cieux, je lui pardonnerai son péché, et je guérirai son pays. »

Pour recevoir l’illumination Céleste il faut être pur et avoir un but inébranlable, être prêt à accepter tout ce que la Bible révèle et ne faire aucun compromis avec l’erreur

  • C’est une façon tout à fait scripturaire de s’humilier devant Dieu (jeûne d’humiliation)

Psaumes 35 :13

« Et moi, quand ils étaient malades, je revêtais un sac, J’humiliais mon âme par le jeûne, Je priais, la tête penchée sur mon sein. »

Esdras 8 :21

« Là, près du fleuve d’Ahava, je publiai un jeûne d’humiliation devant notre Dieu, afin d’implorer de lui un heureux voyage pour nous, pour nos enfants, et pour tout ce qui nous appartenait. »

Prier et jeûner sont dans la main de Dieu, les moyens de purifier nos cœurs et de rendre réceptifs nos esprits. Nous obtenons des réponses parce que nous nous humilions devant Dieu.

  • Jeûner donne du temps pour prier, rechercher la présence de Dieu et se repentir laissant de coté la routine, on se focalise sur Dieu et moins sur nous-mêmes.
  • Le Saint Esprit peut, dans ce temps-là, nous révéler notre vraie condition spirituelle et nous amener à la repentance et le changement.
  • Le jeûne nous aide à clarifier nos pensées et à nous concentrer sur la Parole de Dieu. Notre perception est plus aigüe et la Parole a plus de sens, est plus vitale et pratique au quotidien
  • Le jeûne transforme la prière en une expérience plus riche, plus profonde et plus personnelle
  • Le jeûne peut restaurer en nous de la détermination spirituelle et un amour plus profond pour le Seigneur. Nous devrions être alerte et bien réveillé, ne nous fiant pas à notre propre sagesse mais à celle de Christ. Des jours de jeûne ou une abstinence de mets délicats prenant des aliments simples de manière frugale s’avèrera une grande bénédiction
  • Jeûner et prier réveilleront notre foi, notre espérance et notre confiance ainsi nous croirons aux promesses de Dieu et présenteront nos pétitions avec une détermination qui ne pourra être repoussée. Quand nous serons brisés, à Ses pieds, humiliés, Dieu entendra notre cri :

Psaumes 34 :18

« L’Eternel est près de ceux qui ont le cœur brisé, Et il sauve ceux qui ont l’esprit dans l’abattement. »

 

En quoi le jeûne aide-t-il la prière ?

Tout cela soulève des interrogations à propos du jeûne. En quoi aide-t-il ?

  • Il est un moyen de restauration. On connait les relations corps-esprit. Purifier le corps libère l’esprit. Le Saint Esprit est appelé et accomplit une œuvre spéciale en nous. Notre relation avec Dieu se fait plus intime car la clarté d’esprit rend la réalité de Dieu plus consciente, plus précise.
  • Jeûner sépare du monde, le pouvoir du moi est affaibli et le Saint Esprit peut nous parler
  • Jeûner fait tomber nos résistances : je cède, je m’abandonne, le moi se brise sur le « rocher des siècles » et je recouvre le calme intérieur et la maîtrise de moi-même
  • Jeûner renouvelle notre vision spirituelle, surtout si notre vie est hors de contrôle et que nous avons perdu notre premier amour
  • Jeûner inspire une nouvelle détermination à suivre le plan de Dieu et apporte un renouveau, un réveil spirituel

 

Jésus et le jeûne

Jésus a passé 40 jours et 40 nuits à jeûner et prier au début de son ministère pour une raison précise : notre rédemption a commencé à l’endroit même où avait commencé notre ruine.

En Eden, le couple céda à la tentation de l’appétit et Christ eut la victoire sur l’appétit en y renonçant :

Matthieu 4 :1-2

« Alors Jésus fut emmené par l’Esprit dans le désert, pour être tenté par le diable.

[2] Après avoir jeûné quarante jours et quarante nuits, il eut faim. »

Le nombre 40 est intéressant, il a une signification spéciale dans la Bible. Il est utilisé 146 fois. Il représente souvent une période de test, d’épreuves, de châtiment. C’est comme cela que l’ont compris les érudits juifs. 

40 est en rapport avec l’humilité ou l’humiliation. Elle est nécessaire pour apprendre de nos erreurs. Quelques exemples :

Moise 40 ans en Egypte, 40 ans dans le désert de Madian

40 jours et nuits sur le Mont Sinaï

40 jours pour les espions qui investiguèrent le pays de Canaan

40 ans dans le désert pour Israël

Jonas avertit Ninive de sa destruction pendant 40 jours

 

Depuis Adam jusqu’à nos jours, appétits et passions se sont accrus de manière démesurée. Ils nous avilissent, nous rendent malades, nous enchainent par des habitudes indéracinables.

Jésus en a triomphé pour l’humanité en se soumettant volontairement à la plus rude épreuve, l’humiliation la plus profonde. Il a porté nos iniquités et nos souffrances là dans un désert aride, plein de bêtes sauvages pendant 40 jours et 40 nuits.

Par amour pour nous, il exerça une maitrise plus forte que la faim ou la mort. C’est grâce à ce long jeûne qu’Il trouva la force de supporter l’épreuve des trois tentations du Malin.

Céder à l’appétit entraine la débilité physique et émousse les organes de la perception (nos 5 sens) de telle sorte que la vie spirituelle, morale est affaiblie. On peut considérer cette dégradation du corps volontaire, ce manque de respect pour le temple de l’Esprit comme un péché. Jeûner va apporter la détoxification salutaire, enlever la congestion cérébrale et clarifier l’esprit de sa confusion. La volonté en est aussi fortifiée.

 

Jeûne et guérison

Parce que manger est devenu une forme de récréation, ou divertissement et une activité facilitant la vie sociale, on a presque entièrement oublié l’importance de ne pas manger. 

Il existe une relation intime entre la nourriture et la santé et pour l’ignorer, nous sommes devenus victimes d’une longue liste de maladies contemporaines sans remède.

Jeûner est un vieux remède qui marche toujours même au 21ème siècle.

 

Le jeûne et ses effets

Il s’agit d’un repos digestif qui favorise l’auto-guérissons.  La guérison naturelle et spontanée est possible par l’élimination des poisons et toxines : la détoxification, et par le rééquilibrage de la biochimie.

En résumé éliminer, nettoyer et nourrir de manière adéquate.

Remarquez que ces principes physiques sont justes sur le plan spirituel :

  • On nettoie l’âme par la repentance
  • On nourrit l’âme par la Parole de Dieu

 

Le jeûne effectue un nettoyage profond dans tous les systèmes et organes et en particulier notre cerveau : capitale du corps. Le cerveau, siège de nos activités pensantes et spirituelles, est congestionné, surchargé de poisons qui empêchent la circulation normale des influx nerveux. On se retrouve avec de la confusion mentale, et même des troubles mentaux.

 

Effets physiologiques

Je n’en citerai que quelques-uns.

Puisque digérer réclame 1200 calories, ne pas manger libère cette énergie pour faire autre chose : réparer, reposer, guérir et penser, réfléchir

C’est le but du jeûne pour la prière, on veut de l’énergie et de la clairvoyance.

Quand on jeûne 24-48 heures le cerveau relâche une protéine : la BDNF (Brain derived neurotrophic factor) qui stimule la néuro-genèse donc la production de neurones.

Bonne nouvelle pour tous ceux qui les maladies dégénératives du cerveau guettent !

En effet, en s’abstenant de nourriture régulièrement, en fait de la prévention de ces maladies qui font peur : Alzheimer, Parkinson…

Jeûner donc améliore la fonction cognitive et diminue ou entrave l’apparition des plaques amyloïdes ou plaques séniles.

Jeûner est un facteur de regain de vigueur et d’acuité intellectuelle et psychique.

Jeûner aide à changer ses habitudes car grâce à la plasticité nerveuse, de nouveaux chemins neuronaux peuvent se former par la répétition et on peut acquérir ainsi de nouvelles habitudes de penser et d’agir.

 

« Priez sans cesse » – 1 Thes 5 : 17

Le texte nous encourage à prier sans cesse. Faut-il se mettre à genoux à longueur de journée ou bien est-ce un état de pensée ?

Depuis la chute des humains, ils sont coupés d’avec Dieu. Le péché a brisé la connexion entre le Ciel et la Terre. Fini le dialogue face à face avec le Trio divin. Tout l’environnement a soudainement changé. Ils eurent peur, commencèrent à se blâmer l’un l’autre et l’on connait la suite de l’histoire, crime, vengeance, violence, émotions négatives, faux discours intérieur, dépression, tristesse.

Ce sont des pensées toxiques qui coupent la communication avec le Ciel. 

Pour nous guérir, Dieu nous dit de prier, de rétablir la communication car ainsi nous pourrons comprendre qui nous sommes et qui Il est.

 

« Les nerfs cérébraux qui communiquent avec l’ensemble du système, constituent le seul moyen par lequel le Ciel peut communiquer avec l’homme et influer sur sa vie intime. Tout ce qui perturbe la circulation des courants électriques dans le système nerveux affaibli les forces vitales et engourdi les sensibilités de l’esprit. »

Pour nous atteindre, il nous faut nous mettre dans les dispositions qui Lui permettront de nous atteindre.

Jeûner et prier sont les moyens de retrouver la relation intime avec Dieu. Ces activités nous rendent plus alertes, plus conscients de la réalité divine et nous enhardissent pour demander avec ferveur la visite et la bénédiction divines.

Nous nous plaçons dans l’atmosphère, l’environnement céleste, protégés dans les bras célestes, dans le cercle d’amis du Ciel.

Dans cette prière incessante, nous gagnons la victoire sur nous-mêmes et toutes les forces d’en bas et nous ouvrons être plus que vainqueurs par Jésus qui nous fortifie.

 

Éphésiens 6 :13

« C’est pourquoi, prenez toutes les armes de Dieu, afin de pouvoir résister dans le mauvais jour, et tenir ferme après avoir tout surmonté. »

C’est en fait l’esprit de dévotion, de prière qui nous anime tout le jour. C’est marcher en présence de Dieu le cœur axé sur les choses spirituelles. C’est prier pour soi-même et pour les autres, élever le cœur vers Dieu tout en faisant ses activités.

On demande quand on est tenté, déprimé, inquiet

 On appelle au secours

On prie pour les autres, ceux que Dieu met sur notre cœur

On demande grâce et l’énergie du Saint Esprit pour accomplir la parfaite volonté de Dieu…

C’est prier sans cesse !

 

La puissance de la prière d’intercession

Quand la reine Esther fit publier un jeûne de 3 jours afin d’intercéder auprès de Dieu en faveur de son peuple Israël :

Esther 4 :16

« Va, rassemble tous les Juifs qui se trouvent à Suse, et jeûnez pour moi, sans manger ni boire pendant trois jours, ni la nuit ni le jour. Moi aussi, je jeûnerai de même avec mes servantes, puis j’entrerai chez le roi, malgré la loi ; et si je dois périr, je périrai. »

Le peuple s’unit dans la prière pour elle afin qu’elle obtienne la sagesse pour intervenir auprès du Roi. On peut lire la manière gracieuse et sage avec laquelle elle a géré la situation et elle obtint gain de cause car Dieu lui communiqua une grâce, en réponse à la prière fervente et l’humiliation de tout un peuple.

La prière d’intercession pour les autres est un puissant exercice de notre pouvoir à croire que Dieu l’entendra et y répondra.

 

Analysons la parabole de l’ami de minuit :

Luc 11 :5-8

« Il leur dit encore : Si l’un de vous a un ami, et qu’il aille le trouver au milieu de la nuit pour lui dire : Ami, prête-moi trois pains,

[6] car un de mes amis est arrivé de voyage chez moi, et je n’ai rien à lui offrir,

[7] et si, de l’intérieur de sa maison, cet ami lui répond : Ne m’importune pas, la porte est déjà fermée, mes enfants et moi sommes au lit, je ne puis me lever pour te donner des pains, –

[8] je vous le dis, même s’il ne se levait pas pour les lui donner parce que c’est son ami, il se lèverait à cause de son importunité et lui donnerait tout ce dont il a besoin. »

  • Urgent besoin

 

A minuit le visiteur a faim. Si nous voulons apprendre à prier comme il se doit, nous devrons ouvrir l’œil et le cœur aux besoins, autour de nous.

En fait nous sommes entourés auprès et au loin de gens qui vivent dans des ténèbres plus épaisses qu’à minuit, la plupart ignorent la lumière et la vie de Dieu et la puissance d’une vie nourrie par le pain du Ciel.

Des millions meurent chaque année sans la connaissance de Christ.

 

  • Amour volontaire

 

L’ami a accueilli son ami fatigué, affamé chez lui et dans son cœur même s’il n’a pas de pain, il sort à minuit lui en chercher. Il sacrifie sa nuit de repos, son confort : « L’amour ne cherche pas son intérêt ». L’amour trouve sa joie à vivre et mourir pour les autres.

C’est l’amour pour les âmes qui nous amène à prier notre puissant Ami Céleste car nous n’avons rien en nous-mêmes.

 

  • Le sentiment d’impuissance

 

L’ami à minuit voulait vraiment donner du pain à son ami mais il n’en avait pas, c’est son impuissance, son incapacité à aider qui l’envoie mendier chez son voisin.

C’est ce sentiment d’impuissance qui est la force même de la vie d’intercession : « Je n’ai rien », c’est pourquoi l’intercession est le seul espoir, le seul refuge. Le chrétien le plus faible peut prier que la bénédiction descende d’en haut parce que Dieu est Tout puissant !

 

 

  • La foi dans la prière (ou la prière de la foi)

 

Ce que l’homme n’a pas, un autre peut le fournir. Il a un ami riche à coté qui est capable et désireux de donner du pain. Il sait que s’il demande, il recevra. Cette foi le fait quitter sa maison à minuit pour demander.

Nous avons besoin de cette foi confiante que Dieu répondra. Tout le Ciel est plein de ressources spirituelles qu’il veut faire pleuvoir sur tous les assoiffés.

Le plus pauvre, le plus faible peut dispenser des bénédictions à ceux dans le besoin.

 

 

  • Une importunité gagnante

 

La foi de l’ami rencontre un obstacle : son voisin ami ne veut pas se lever. Le cœur aimant refuse d’accepter ce désappointement. Il supplie, il implore, son amour doit conquérir.

C’est la grande leçon de la parabole : dans notre intercession, on rencontre parfois le délai dans la réponse. Il faudra garder confiance, persévérer avec l’assurance d’une réponse. Dieu valorise beaucoup notre confiance en Lui, qui est essentiellement le plus haut honneur que la créature peut rendre à Son Créateur.

 

  • La certitude d’une riche récompense

 

« … à cause de son importunité et lui donnerait tout ce dont il a besoin. » verset 8

Oh puissions nous croire dans la certitude d’une réponse abondante !

Apprenons par la foi à compter sur la divine assurance que notre prière ne sera pas vaine !

 

Chers amis, le temps passé en prière rapportera plus que celui accordé au travail.

Seule la prière donne sa vraie valeur et son succès au travail !

La prière associée au jeûne ouvre le chemin pour que Dieu œuvre en nous et par nous.

Nous devons comprendre cet enseignement de Jésus en rapport avec la persévérance et l’importunité : ce sont les aspects de la prière qui comportent la plus grande difficulté mais aussi la plus grande puissance.

Toute la nature a été arrangé par Dieu pour nous enseigner que rien ne se fait et réussit sans labeur et effort – semaille – moisson

Alors confessons devant Dieu notre carence : nous ne prions pas, admettons notre manque de foi et notre manque d’amour.

Que notre compassion se réveille, que la vue des millions sans Dieu, sans espérance, dans la souffrance, que le sentiment de notre impuissance à bénir, que toute difficulté sur le chemin se combinent pour nous pousser à faire une chose :

Crier à Dieu, que Seul peut aider, avec une importunité qui n’admet pas de refus !