Daniel 2 :20

« Daniel prit la parole et dit : Béni soit le nom de Dieu, d’éternité en éternité ! A lui appartiennent la sagesse et la force. »

Dans les eaux qui entourent le Groenland, se trouvent des icebergs de toutes tailles. Les plus petits avancent dans une direction tandis que les grosses masses de glace progressent en sens inverse. Les vents de surface entrainent les plus petits alors que les énormes blocs sont poussés par les courants océaniques des profondeurs.

Quand on considère la montée et la chute des nations au cours de l’histoire, il en est de même. Les vents représentent les mouvements changeants, les impondérables un peu à la manière de la volonté humaine. Tandis que simultanément une autre force, plus puissante, similaire aux courants profonds des océans interagit. C’est le mouvement infaillible des desseins sages et souverains de Dieu. Comme l’a dit Ellen White :

« Semblables aux étoiles parcourant, en vastes orbites, la voie qui leur a été tracée, les desseins de Dieu ne connaissent ni hâte ni retard » JC 23

Bien que la montée et la chute des nations, des idéologies et des partis politiques semble l’œuvre du caprice humain, Daniel 2 démontre que c’est le Dieu du Ciel qui fait progresser l’histoire humaine vers sa grande finale.

 

Le chapitre 2 de Daniel se rapporte à un rêve oublié par le roi Nebucadnesar mais révélé au prophète Daniel dans une vision nocturne. Les sages de Babylone ont confessé au roi leur impuissance à dire le rêve car seuls les dieux peuvent faire cela, ces dieux qui ne demeurent pas parmi les hommes.

Les conducteurs religieux du pays confessent franchement qu’entre eux et Dieu existe un grand précipice.

Daniel va confesser la même chose savoir que les hommes ne peuvent révéler le rêve mais qu’il y a un Dieu dans le Ciel tout à fait capable de le faire.

Dans ce rêve, Dieu a fait connaître à Nebucadnetsar le futur du monde quand Dieu établira Son propre royaume éternel.

Nebucadnetsar va reconnaitre ouvertement le Dieu des Hébreux et promouvoir Daniel et ses compagnons à de hautes positions dans son gouvernement.

Oui, Jérusalem est tombée devant Babylone mais Dieu règne suprême sur les grandes puissances de la Terre.

Nous sommes sur le point d’entreprendre l’étude de l’un des chapitres les plus fascinants de la Bible. Napoléon et Hitler connaissent bien cette prophétie biblique.

Si dans Daniel 1, lors de la prise de Jérusalem, Dieu semble se soustraire aux regards de Son peuple, au chapitre 2 Il est loin d’être caché. Il pénètre dans la chambre à coucher du roi par l’entremise d’un songe et Il se prépare à contre-attaquer la religion, la culture et la sagesse de Babylone la Grande.

 

Daniel 2 – Du mystère à la révélation

La puissance d’un songe

Les rêves ne sont pas inhabituels dans la Bible. C’est par des rêves ou des visions que Dieu se révèle à Ses prophètes et à Son peuple. De la Genèse au Nouveau Testament, Dieu a transmis des avertissements, des conseils, des encouragements et Sa volonté au moyen des rêves (rappelons nous de Joseph et le rêve du Pharaon Genèse 41)

Les Anciens regardaient les rêves avec une crainte respectueuse, ils les traitaient comme des révélations de leurs divinités et cherchaient à en découvrir leur vraie signification.

Daniel 2 :1

« La seconde année du règne de Nebucadnetsar, Nebucadnetsar eut des songes. Il avait l’esprit agité, et ne pouvait dormir. »

Dieu dans sa providence donne un rêve au roi Nebucadnetsar. Dieu a un message pour ce roi. Le peuple hébreu avait pour rôle de révéler le vrai Dieu du Ciel aux nations. Mais ce peuple avait failli, en se prostituant aux divinités étrangères. Dieu permet que Son peuple soit déporté et Il va utiliser ces jeunes Hébreux pour se faire connaitre à la plus grande nation de l’époque.

Dieu aime tous les peuples et tous les hommes et désire sauver tous ceux qui le veulent.

Le rêve a pour but de révéler à Nebucadnetsar que le cours de l’histoire est ordonné par le Très Haut et soumis à Sa volonté souveraine. Dieu montre à Nebucadnetsar sa responsabilité dans le grand plan divin afin qu’Il puisse coopérer effectivement au programme divin. Quand les nations, qui ont une place spéciale dans Son grand plan, échouent dans leur opportunité, leur gloire est mise dans la poussière.

Les dirigeants d’aujourd’hui feraient bien de comprendre ces leçons de l’histoire. Au-delà des fluctuations de la diplomatie internationale le grand Dieu du Ciel siège sur Son trône. Il poursuit le conseil de Sa volonté patiemment et silencieusement.

Dieu approcha le roi par le moyen d’un rêve car Il savait que c’était le meilleur moyen de s’assurer sa collaboration. Nebucadnetsar croyait que les dieux révèlent leur volonté aux hommes par des rêves. Dieu s’est donc adapté à son interlocuteur pour le toucher.

Lisons le rêve :

Daniel 2 :1-13

« La seconde année du règne de Nebucadnetsar, Nebucadnetsar eut des songes. Il avait l’esprit agité, et ne pouvait dormir.

[2] Le roi fit appeler les magiciens, les astrologues, les enchanteurs et les Chaldéens, pour qu’ils lui disent ses songes. Ils vinrent, et se présentèrent devant le roi.

[3] Le roi leur dit : J’ai eu un songe ; mon esprit est agité, et je voudrais connaître ce songe.

[4] Les Chaldéens répondirent au roi en langue araméenne : O roi, vis éternellement ! dis le songe à tes serviteurs, et nous en donnerons l’explication.

[5] Le roi reprit la parole et dit aux Chaldéens : La chose m’a échappé ; si vous ne me faites connaître le songe et son explication, vous serez mis en pièces, et vos maisons seront réduites en un tas d’immondices.

[6] Mais si vous me dites le songe et son explication, vous recevrez de moi des dons et des présents, et de grands honneurs. C’est pourquoi dites-moi le songe et son explication.

[7] Ils répondirent pour la seconde fois : Que le roi dise le songe à ses serviteurs, et nous en donnerons l’explication.

[8] Le roi reprit la parole et dit : Je m’aperçois, en vérité, que vous voulez gagner du temps, parce que vous voyez que la chose m’a échappé.

[9] Si donc vous ne me faites pas connaître le songe, la même sentence vous enveloppera tous ; vous voulez vous préparer à me dire des mensonges et des faussetés, en attendant que les temps soient changés. C’est pourquoi dites-moi le songe, et je saurai si vous êtes capables de m’en donner l’explication.

[10] Les Chaldéens répondirent au roi : Il n’est personne sur la terre qui puisse dire ce que demande le roi ; aussi jamais roi, quelque grand et puissant qu’il ait été, n’a exigé une pareille chose d’aucun magicien, astrologue ou Chaldéen.

[11] Ce que le roi demande est difficile ; il n’y a personne qui puisse le dire au roi, excepté les dieux, dont la demeure n’est pas parmi les hommes.

[12] Là-dessus le roi se mit en colère, et s’irrita violemment. Il ordonna qu’on fasse périr tous les sages de Babylone.

[13] La sentence fut publiée, les sages étaient mis à mort, et l’on cherchait Daniel et ses compagnons pour les faire périr. »

D’abord, et c’est remarquable, Dieu donne un rêve à un roi païen. Les rêves donnés par Dieu sont normalement le fruit de l’esprit de prophétie donné aux prophètes de Dieu. Mais Dieu sait ce qu’Il fait et par l’interprétation offerte par Daniel, Dieu sera exalté au-dessus des dirigeants terrestres.            

Par ce rêve, Dieu a tourné le royaume de Babylone sans dessus dessous. Il a ébranlé la science, la connaissance et la sagesse humaines du plus grand royaume du monde. Le roi en a l’esprit agité au point de ne pouvoir dormir. Et les sages du royaume soumis à ce test, ont révélé leur ignorance et ont mis leur vie en danger. Dieu l’avait bien dit par la bouche d’Esaïe :

Ésaïe 47 :13-14

« Tu t’es fatiguée à force de consulter : Qu’ils se lèvent donc et qu’ils te sauvent, Ceux qui connaissent le ciel, Qui observent les astres, Qui annoncent, d’après les nouvelles lunes, Ce qui doit t’arriver !

[14] Voici, ils sont comme de la paille, le feu les consume, Ils ne sauveront pas leur vie des flammes : Ce ne sera pas du charbon dont on se chauffe, Ni un feu auprès duquel on s’assied. »

 

Foi ou présomption ?

Un problème, toutefois, devait être immédiatement résolu. En effet, Daniel et ses amis allaient être exécutés avec tous les autres sages de Babylone. Daniel demande à Arjoc, le chef des gardes du roi, la raison de ce décret de mort et ose se présenter bravement devant le monarque enragé pour le prier de lui accorder du temps pour lui en donner l’explication. Daniel est-il présomptueux ? Pas du tout. Il fit cette déclaration par la foi.

Foi ou présomption : quel rapport ?

Hébreux 11 :1 nous dit que :

« Or la foi est une ferme assurance des choses qu’on espère, une démonstration de celles qu’on ne voit pas. »

Daniel a espéré en effet, résoudre le dilemme du roi même s’il ne pouvait pas voir la solution à ce moment-là. Il avait confiance en Dieu parce que :

Romains 10 :17

« Ainsi la foi vient de ce qu’on entend, et ce qu’on entend vient de la parole de Christ. »

Sa foi s’appuyait sur les promesses de la Parole de Dieu comme :

Ésaïe 65 :24

« Avant qu’ils m’invoquent, je répondrai ; Avant qu’ils aient cessé de parler, j’exaucerai. »

La présomption, par contre, aurait été, de sa part, de désobéir aux commandements de Dieu tout en comptant sur Ses bénédictions.

En Nombres 14 :41-44

« Moïse dit : Pourquoi transgressez-vous l’ordre de l’Eternel ? Cela ne réussira point.

[42] Ne montez pas ! car l’Eternel n’est pas au milieu de vous. Ne vous faites pas battre par vos ennemis.

[43] Car les Amalécites et les Cananéens sont là devant vous, et vous tomberiez par l’épée. Parce que vous vous êtes détournés de l’Eternel, l’Eternel ne sera point avec vous.

[44] Ils s’obstinèrent à monter au sommet de la montagne ; mais l’arche de l’alliance et Moïse ne sortirent point du milieu du camp. »

On voit Moïse dire au peuple de ne pas partir en guerre contre leurs ennemis car ils ont désobéi à Dieu et Il sait qu’ils seront battus et c’est ce qui est arrivé.

 

La prière

Daniel 2 :17-18

« Ensuite Daniel alla dans sa maison, et il instruisit de cette affaire Hanania, Mischaël et Azaria, ses compagnons,

[18] les engageant à implorer la miséricorde du Dieu des cieux, afin qu’on ne fît pas périr Daniel et ses compagnons avec le reste des sages de Babylone. »

 

Tout de suite après avoir quitté le roi, Daniel et ses compagnons s’engagent dans la prière pour implorer la miséricorde du Dieu des cieux.

Au lieu des horoscopes, des boules de cristal, de la magie ou de la sorcellerie, Daniel consulte le Dieu qui a dit :

Ésaïe 8 :19

« Si l’on vous dit : Consultez ceux qui évoquent les morts et ceux qui prédisent l’avenir, Qui poussent des sifflements et des soupirs, Répondez : Un peuple ne consultera-t-il pas son Dieu ? S’adressera-t-il aux morts en faveur des vivants ? »

Le monde cherche du secours auprès des médiums spirites mais le peuple de Dieu se repose sur son Créateur tout puisant.

Et Dieu répond :

Daniel 2 :19-23

« Alors le secret fut révélé à Daniel dans une vision pendant la nuit. Et Daniel bénit le Dieu des cieux.

[20] Daniel prit la parole et dit : Béni soit le nom de Dieu, d’éternité en éternité ! A lui appartiennent la sagesse et la force.

[21] C’est lui qui change les temps et les circonstances, qui renverse et qui établit les rois, qui donne la sagesse aux sages et la science à ceux qui ont de l’intelligence.

[22] Il révèle ce qui est profond et caché, il connaît ce qui est dans les ténèbres, et la lumière demeure avec lui.

[23] Dieu de mes pères, je te glorifie et je te loue de ce que tu m’as donné la sagesse et la force, et de ce que tu m’as fait connaître ce que nous t’avons demandé, de ce que tu nous as révélé le secret du roi. »

Dieu ne fait pas défaut à Son Eglise dans ses moments de grand péril et grâce à la prière des enfants de Dieu, les sages de Babylone eurent la vie sauve.

 

Daniel rend gloire à Dieu 

Dès le matin, Daniel est conduit auprès du roi. Ce roi qui est un païen n’ayant aucun respect pour Dieu. Daniel ne fait pas de rhétorique, il va droit au but et commence par reconnaitre publiquement la puissance de son Dieu :

Daniel 2 :27-28

« Daniel répondit en présence du roi et dit : Ce que le roi demande est un secret que les sages, les astrologues, les magiciens et les devins, ne sont pas capables de découvrir au roi.

[28] Mais il y a dans les cieux un Dieu qui révèle les secrets, et qui a fait connaître au roi Nebucadnetsar ce qui arrivera dans la suite des temps. Voici ton songe et les visions que tu as eues sur ta couche. »

Daniel explique pourquoi le rêve lui a été révélé : c’est parce que Dieu s’intéresse aux pensées de ce roi païen :

Daniel 2 :30

« Si ce secret m’a été révélé, ce n’est point qu’il y ait en moi une sagesse supérieure à celle de tous les vivants ; mais c’est afin que l’explication soit donnée au roi, et que tu connaisses les pensées de ton cœur. »

Il savait qu’il était troublé et anxieux à cause du rêve. Dieu aime ceux qui ne l’aiment ni ne le connaissent.

 

Daniel révèle le rêve

En 15 versets de prophétie biblique, Dieu déploie l’histoire de plus de 2500 ans. Et l’exactitude de la Parole de Dieu est confirmée plus de 25 siècles plus tard.

Daniel 2 :31-35

« O roi, tu regardais, et tu voyais une grande statue ; cette statue était immense, et d’une splendeur extraordinaire ; elle était debout devant toi, et son aspect était terrible.

[32] La tête de cette statue était d’or pur ; sa poitrine et ses bras étaient d’argent ; son ventre et ses cuisses étaient d’airain ;

[33] ses jambes, de fer ; ses pieds, en partie de fer et en partie d’argile.

[34] Tu regardais, lorsqu’une pierre se détacha sans le secours d’aucune main, frappa les pieds de fer et d’argile de la statue, et les mit en pièces.

[35] Alors le fer, l’argile, l’airain, l’argent et l’or, furent brisés ensemble, et devinrent comme la balle qui s’échappe d’une aire en été ; le vent les emporta, et nulle trace n’en fut retrouvée. Mais la pierre qui avait frappé la statue devint une grande montagne, et remplit toute la terre. »

 

Stupéfait, le roi assis au bord de son trône, reconnait son rêve : c’est exactement ce qu’il avait oublié ! Sans lui laisser le temps d’exprimer un seul mot, Daniel procède avec son interprétation :

Daniel 2 :36-45

« Voilà le songe. Nous en donnerons l’explication devant le roi.

[37] O roi, tu es le roi des rois, car le Dieu des cieux t’a donné l’empire, la puissance, la force et la gloire ;

[38] il a remis entre tes mains, en quelque lieu qu’ils habitent, les enfants des hommes, les bêtes des champs et les oiseaux du ciel, et il t’a fait dominer sur eux tous : c’est toi qui es la tête d’or.

[39] Après toi, il s’élèvera un autre royaume, moindre que le tien ; puis un troisième royaume, qui sera d’airain, et qui dominera sur toute la terre.

[40] Il y aura un quatrième royaume, fort comme du fer ; de même que le fer brise et rompt tout, il brisera et rompra tout, comme le fer qui met tout en pièces.

[41] Et comme tu as vu les pieds et les orteils en partie d’argile de potier et en partie de fer, ce royaume sera divisé ; mais il y aura en lui quelque chose de la force du fer, parce que tu as vu le fer mêlé avec l’argile.

[42] Et comme les doigts des pieds étaient en partie de fer et en partie d’argile, ce royaume sera en partie fort et en partie fragile.

[43] Tu as vu le fer mêlé avec l’argile, parce qu’ils se mêleront par des alliances humaines ; mais ils ne seront point unis l’un à l’autre, de même que le fer ne s’allie point avec l’argile.

[44] Dans le temps de ces rois, le Dieu des cieux suscitera un royaume qui ne sera jamais détruit, et qui ne passera point sous la domination d’un autre peuple ; il brisera et anéantira tous ces royaumes-là, et lui-même subsistera éternellement.

[45] C’est ce qu’indique la pierre que tu as vue se détacher de la montagne sans le secours d’aucune main, et qui a brisé le fer, l’airain, l’argile, l’argent et l’or. Le grand Dieu a fait connaître au roi ce qui doit arriver après cela. Le songe est véritable, et son explication est certaine. »

Après ces paroles, Nebucadnetsar, le fier souverain de Babylone, le puissant conquérant qui n’a jamais perdu une bataille, tombe presque de son trône aux pieds de Daniel :

Daniel 2 :46-49

« Alors le roi Nebucadnetsar tomba sur sa face et se prosterna devant Daniel, et il ordonna qu’on lui offrît des sacrifices et des parfums.

[47] Le roi adressa la parole à Daniel et dit : En vérité, votre Dieu est le Dieu des dieux et le Seigneur des rois, et il révèle les secrets, puisque tu as pu découvrir ce secret.

[48] Ensuite le roi éleva Daniel, et lui fit de nombreux et riches présents ; il lui donna le commandement de toute la province de Babylone, et l’établit chef suprême de tous les sages de Babylone.

[49] Daniel pria le roi de remettre l’intendance de la province de Babylone à Schadrac, Méschac et Abed-Nego. Et Daniel était à la cour du roi. »

 

Quelle est la signification de ce songe ?

Dans le rêve de Nebucadnetsar il voit une grande statue majestueuse, sa tête est d’or, sa poitrine et ses bras d’argent, son ventre et ses hanches de bronze, ses jambes de fer et ses pieds en partie de fer et en partie d’argile. Toute cette structure est détruite et éparpillée comme la paille au vent. Daniel explique que les différents métaux représentent des royaumes qui vont se succéder au cours de l’histoire.

La prophétie rapportée dans le rêve de Nebucadnetsar fournit les grandes lignes et les critères qui permettront d’aborder les prophéties plus détaillées de Daniel 7, 8 et 11.

Daniel 2 n’est pas une prophétie conditionnelle, c’est une prophétie apocalyptique : une prédiction définie de ce qui Dieu a prévu et qui va se passer dans le futur.

  1. La tête d’or représente Babylone 606-539 AJC

Aucun métal ne peut mieux représenter la richesse et la puissance de l’Empire Babylonien. Il y avait de l’or partout à Babylone d’après Hérodote le grand historien. La Bible l’appelle « une coupe d’or » Jérémie 51 :7

« Babylone était dans la main de l’Eternel une coupe d’or, Qui enivrait toute la terre ; Les nations ont bu de son vin : C’est pourquoi les nations ont été comme en délire. »

 

2. La poitrine et les bras d’argent représentent l’Empire Médo-Perse 539- 331 AJC

Comme l’argent n’atteint pas la valeur de l’or, l’Empire Médo-Perse n’atteignit jamais la splendeur de Babylone. L’argent est un symbole approprié des Perses qui utilisaient l’argent dans leur système de taxes.

 

3. Le ventre et les hanches de bronze symbolisent la Grèce 331- 168 AJC

Ézéchiel 27:13

« Javan (la Grèce), Tubal et Méschec trafiquaient avec toi; Ils donnaient des esclaves et des ustensiles d’airain En échange de tes marchandises. »

 

Ce verset décrit les Grecs faisant du troc avec des objets de bronze. Les soldats grecs étaient connus pour leur armure de bronze. Leurs casques, leurs armures et leurs haches de guerre étaient en bronze. Ils étaient des hommes de bronze.

 

4. Les jambes de fer évoquent bien Rome 168 AJC – 476 Ap JC

Le fer fait penser à une force écrasante. Ce royaume a tout pulvérisé, a duré très longtemps. L’historien Gibbon l’appelle « la monarchie de fer » et Rome fut le royaume le plus étendu de la Grande Bretagne à L’Euphrate.

 

5. Les pieds en partie de fer et en partie d’argile expriment un « royaume » divisé tel l’Europe 476 ApJC – Retour de Jésus.

Le mélange de fer et d’argile est une bonne image de la désintégration de l’Empire Romain. Comme les 10 orteils de la grande statue, 10 tribus se sont partagées ce vaste territoire dont sont issus les nations de l’Europe moderne. La prophétie parle d’un royaume en partie fort en partie fragile. Cela fait penser que certains pays sont plus forts que d’autres et il semble bien que la prophétie annonce qu’il en sera ainsi jusqu’à la fin :

Daniel 2 :43-44

« Tu as vu le fer mêlé avec l’argile, parce qu’ils se mêleront par des alliances humaines ; mais ils ne seront point unis l’un à l’autre, de même que le fer ne s’allie point avec l’argile.

[44] Dans le temps de ces rois, le Dieu des cieux suscitera un royaume qui ne sera jamais détruit, et qui ne passera point sous la domination d’un autre peuple ; il brisera et anéantira tous ces royaumes-là, et lui-même subsistera éternellement. »

 

Napoléon a désiré instaurer une Europe unie. Il voulait un système européen, un code européen, une cour d’appel européenne. Les efforts de Napoléon furent vains. Battu à Waterloo, il aurait dit « Le Tout puissant » est trop fort pour moi.

Hitler a rêvé de la même chose mais il voulait le faire sans Dieu. Une femme qui l’avait soigné lorsqu’il était malade dit qu’il lisait le chapitre 2 de Daniel et quand il arrivait aux mots « ils ne seront point unis l’un à l’autre », enragé, il sautait du lit en criant : « Je remporterai la victoire, Je remporterai la victoire ». Il ne réussit pourtant pas.

Louis XIV, Charles V, Guillaume III : tous échouèrent. Ce que Dieu a inscrit dans Daniel 2 a résisté à l’épreuve du temps et aux plus cruels assauts de la tyrannie.

 

La Pierre mystérieuse

Daniel 2 :34-35

« Tu regardais, lorsqu’une pierre se détacha sans le secours d’aucune main, frappa les pieds de fer et d’argile de la statue, et les mit en pièces.

[35] Alors le fer, l’argile, l’airain, l’argent et l’or, furent brisés ensemble, et devinrent comme la balle qui s’échappe d’une aire en été ; le vent les emporta, et nulle trace n’en fut retrouvée. Mais la pierre qui avait frappé la statue devint une grande montagne, et remplit toute la terre. »

Daniel 2 :44-45

« Dans le temps de ces rois, le Dieu des cieux suscitera un royaume qui ne sera jamais détruit, et qui ne passera point sous la domination d’un autre peuple ; il brisera et anéantira tous ces royaumes-là, et lui-même subsistera éternellement.

[45] C’est ce qu’indique la pierre que tu as vue se détacher de la montagne sans le secours d’aucune main, et qui a brisé le fer, l’airain, l’argile, l’argent et l’or. Le grand Dieu a fait connaître au roi ce qui doit arriver après cela. Le songe est véritable, et son explication est certaine. »

C’est le focus, le point central du rêve et ce qui arrivera dans les derniers jours. Cette pierre se détache sans le secours d’aucune main, elle frappe et met la statue en pièces. Puis la pierre devient une montagne qui remplit toute la Terre.

Cette pierre symbolique c’est Jésus-Christ et son prochain retour.

Jésus lui-même s’est comparé à une pierre :

Matthieu 21 :44

« Celui qui tombera sur cette pierre s’y brisera, et celui sur qui elle tombera sera écrasé. »

Et l’apôtre Pierre utilise la même symbolique :

Actes 4 :11

« Jésus est La pierre rejetée par vous qui bâtissez, Et qui est devenue la principale de l’angle. »

 

L’expression « sans le secours d’aucune main » reflète bien l’origine divine de la pierre. Jésus est la pierre angulaire, celle qui va un jour réduire en poussière tous les royaumes de ce monde et instaurer Son royaume éternel.

La pierre devient elle-même une montagne : certainement la montagne de Sion Céleste, le sanctuaire Céleste d’où Christ viendra pour établir Son Royaume Eternel.

Aux yeux humains, l’histoire humaine peut sembler un jeu chaotique de forces et de contre forces. Daniel nous assure que derrière tout cela se tient le Grand Dieu de l’Univers qui agit pour accomplir son meilleur dessein éternel.