Le bonheur de l’humanité prit fin avec l’entrée du péché dans le monde. L’humanité le cherche à tout prix ici-bas par toutes sortes d’expériences diverses mais c’est un « mirage », une illusion, il nous échappe ! Quand Dieu interdit à nos premiers parents l’accès à l’arbre de vie et ferma les portes du paradis, il mit le vrai bonheur hors de notre portée. Nous sommes dans une Terre où le péché règne en maître et avec lui la souffrance et les difficultés.

Dieu, dans son immense amour, conçut un plan pour sauver l’homme des conséquences du péché : la mort éternelle. Il désire rétablir la relation que le péché a brisé entre Lui et chacun de nous et pour cela Il nous accorde un « Temps de Grâce » pendant lequel nous pouvons revenir vers Lui.

Nous vivons actuellement encore dans ce « temps de Grâce ». 

 Le mot hébreu « Chen » est traduit par « grâce » : son sens : faveur, charme, acceptation. Ce mot vient du verbe « chanan » qui veut dire :  Être miséricordieux, faire miséricorde, avoir de la compassion, montrer de la faveur, accorder une faveur

Dieu a accordé à l’humanité un temps de « grâce » pendant lequel l’homme peut revenir vers Lui par la confession et la repentance et rétablir les relations brisées par le péché. Ce temps de grâce est individuel et collectif :

  • Individuel

Le temps de grâce que Dieu accorde à chaque individu finit au moment de la mort. Après celle-ci l’individu ne peut plus rien changer, sa destinée est fixée : soit pour la vie éternelle soit pour la destruction éternelle.

 

  • Collectif

Dieu accorde à l’humanité un temps de grâce de 6000 ans. Celui-ci commença avec la chute de nos premiers parents et nous croyons en être arrivés presque au terme. Le temps viendra bientôt, où celui-ci s’achèvera. La porte de la grâce se fermera pour toujours. La destinée de tout être humain vivant sur Terre à ce moment-là, sera fixée définitivement. Ce sera « la fin du temps de grâce » pour toute l’humanité.

 

C’est le sujet dont nous voulons parler aujourd’hui

 

La fin du temps de Grâce

 

Nous allons étudier le passage biblique où se trouve la « fin du temps de Grâce »

Apocalypse 15 :5-8

« Après cela, je regardai, et le temple du tabernacle du témoignage fut ouvert dans le ciel.

[6] Et les sept anges qui tenaient les sept fléaux sortirent du temple, revêtus d’un lin pur, éclatant, et ayant des ceintures d’or autour de la poitrine.

[7] Et l’un des quatre êtres vivants donna aux sept anges sept coupes d’or, pleines de la colère du Dieu qui vit aux siècles des siècles.

[8] Et le temple fut rempli de fumée, à cause de la gloire de Dieu et de sa puissance ; et personne ne pouvait entrer dans le temple, jusqu’à ce que les sept fléaux des sept anges fussent accomplis. »

Etudions ce passage verset par verset :

Apocalypse 15 :5

« Après cela, je regardai, et le temple du tabernacle du témoignage fut ouvert dans le ciel. »

Le temple du Tabernacle fait référence au Sanctuaire Céleste où Jésus officie en tant que Souverain sacrificateur :

Hébreux 8 :1-2

« Le point capital de ce qui vient d’être dit, c’est que nous avons un tel souverain sacrificateur, qui s’est assis à la droite du trône de la majesté divine dans les cieux,

[2] comme ministre du sanctuaire et du véritable tabernacle, qui a été dressé par le Seigneur et non par un homme. »

Jésus, après sa résurrection et son ascension, rentra dans le véritable tabernacle, le sanctuaire céleste pour commencer son œuvre d’intercession en faveur de l’humanité.

Le service du sanctuaire israélite était un type qui illustrait ce que Dieu allait faire à une plus grande échelle pour tout le monde. Regardez la vidéo sur les fêtes israélites et le plan du salut et vous serez émerveillés de la beauté de ce plan divin.

A l’image de ce qui se faisait dans le sanctuaire terrestre, Jésus est entré une fois pour toutes avec son sang pour faire l’expiation des péchés :

Hébreux 9 :24-26

« Car Christ n’est pas entré dans un sanctuaire fait de main d’homme, en imitation du véritable, mais il est entré dans le ciel même, afin de comparaître maintenant pour nous devant la face de Dieu.

[25] Et ce n’est pas pour s’offrir lui-même plusieurs fois qu’il y est entré, comme le souverain sacrificateur entre chaque année dans le sanctuaire avec du sang étranger ;

[26] autrement, il aurait fallu qu’il eût souffert plusieurs fois depuis la création du monde, tandis que maintenant, à la fin des siècles, il a paru une seule fois pour abolir le péché par son sacrifice. »

 

A la fin de l’année le souverain sacrificateur procédait à la purification du sanctuaire, c’était le « Yom Kippour ». Et bien de la même manière il y a un « Yom kippour céleste » (voir vidéo sur le véritable Yom kippour )

La purification du sanctuaire céleste fut annoncée par le prophète Daniel. Ce fut la plus longue des prophéties :

Daniel 8 :13-14

« J’entendis parler un saint ; et un autre saint dit à celui qui parlait : Pendant combien de temps s’accomplira la vision sur le sacrifice perpétuel et sur le péché dévastateur ? Jusques à quand le sanctuaire et l’armée seront-ils foulés ?

[14] Et il me dit : Deux mille trois cents soirs et matins ; puis le sanctuaire sera purifié. »

2300 jours/années et le sanctuaire céleste allait être purifié. 

 

Quand a démarré le compte de cette prophétie ?

Daniel reçoit la réponse :

Daniel 9 :21-27

« Je parlais encore dans ma prière, quand l’homme, Gabriel, que j’avais vu précédemment dans une vision, s’approcha de moi d’un vol rapide, au moment de l’offrande du soir.

[22] Il m’instruisit, et s’entretint avec moi. Il me dit : Daniel, je suis venu maintenant pour ouvrir ton intelligence.

[23] Lorsque tu as commencé à prier, la parole est sortie, et je viens pour te l’annoncer ; car tu es un bien-aimé. Sois attentif à la parole, et comprends la vision !

[24] Soixante-dix semaines ont été fixées sur ton peuple et sur ta ville sainte, pour faire cesser les transgressions et mettre fin aux péchés, pour expier l’iniquité et amener la justice éternelle, pour sceller la vision et le prophète, et pour oindre le Saint des saints.

[25] Sache-le donc, et comprends ! Depuis le moment où la parole a annoncé que Jérusalem sera rebâtie jusqu’à l’Oint, au Conducteur, il y a sept semaines ; dans soixante-deux semaines, les places et les fossés seront rétablis, mais en des temps fâcheux.

[26] Après les soixante-deux semaines, un Oint sera retranché, et il n’aura pas de successeur. Le peuple d’un chef qui viendra détruira la ville et le sanctuaire, et sa fin arrivera comme par une inondation ; il est arrêté que les dévastations dureront jusqu’au terme de la guerre.

[27] Il fera une solide alliance avec plusieurs pour une semaine, et durant la moitié de la semaine il fera cesser le sacrifice et l’offrande ; le dévastateur commettra les choses les plus abominables, jusqu’à ce que la ruine et ce qui a été résolu fondent sur le dévastateur. »

 

En 1844 commença le Yom kippour céleste. Depuis, Jésus procède à la purification du sanctuaire Céleste, Il passe en revue la vie de tous ceux qui sont morts en Christ, c’est-à-dire ceux qui ont été enregistrés dans le « livre de vie de l’Agneau » ceux qui ont vécu sur Terre depuis Abel jusqu’à nous. Un jour cette purification du sanctuaire finira. C’est alors qu’Il quittera son poste de souverain Sacrificateur et qu’Il sortira du sanctuaire céleste : ceci est la « fin du temps de grâce ». Cet événement est encore dans le futur.

Au moment où Jésus finira son œuvre de purification il y aura sur Terre deux groupes de personnes vivantes : celles qui seront sauvés et celles qui seront perdues. Rappelez-vous qu’il y a un temps fixé pour cette œuvre : 6000 ans. Le MAL ou péché ne va pas perdurer indéfiniment. Dieu use de patience car Il ne veut pas qu’aucun périsse mais cette patience a une limite.

 

Apocalypse 15 :5

« Après cela, je regardai, et le temple du tabernacle du témoignage fut ouvert dans le ciel. »

Il nous est dit dans ce verset que « le temple fut ouvert », Ce temple a été fermé pendant le ministère de Jésus, maintenant il est ouvert signifiant que l’œuvre de purification est achevée !

Versets suivants :

[6] Et les sept anges qui tenaient les sept fléaux sortirent du temple, revêtus d’un lin pur, éclatant, et ayant des ceintures d’or autour de la poitrine.

[7] Et l’un des quatre êtres vivants donna aux sept anges sept coupes d’or, pleines de la colère du Dieu qui vit aux siècles des siècles.

Après la fin du « Temps de Grâce » les anges versent sur la Terre les 7 coupes de la colère divine. Cette « colère divine » est la colère de Dieu envers le péché et non pas envers les pécheurs :

Jean 3:16

« Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle. »

Dieu aime tous les êtres humains quels qu’ils soient mais il devra détruire le péché et tout ce qui y est attaché !

Remarquez sur qui ces coupes de la colère sont versées :

Apocalypse 16:1-2

[1] Et j’entendis une voix forte qui venait du temple, et qui disait aux sept anges: Allez, et versez sur la terre les sept coupes de la colère de Dieu.

[2] Le premier alla, et il versa sa coupe sur la terre. Et un ulcère malin et douloureux frappa les hommes qui avaient la marque de la bête et qui adoraient son image.

Sur ceux « qui avaient la marque de la bête et qui adoraient son image ». Les enfants de Dieu seront épargnées de ces plaies comme lors de la dernière plaie d’Egypte où les enfants de Dieu, ceux qui avaient mis du sang sur les linteaux des portes, furent épargnées de la destruction. A la fin, les enfants de Dieu auront un sceau sur le front qui les protègera pendant le temps des coupes de la colère divine.

Le sceau de Dieu représente son caractère et dans la crise finale il sera visible de manière concrète par l’observation du Sabbat comme jour de repos contrairement à la marque que la bête va imposer sur tout le monde qui se manifestera concrètement par l’observation du dimanche.

 

Verset suivant :

[8] Et le temple fut rempli de fumée, à cause de la gloire de Dieu et de sa puissance ; et personne ne pouvait entrer dans le temple, jusqu’à ce que les sept fléaux des sept anges fussent accomplis. »

Personne ne peut entrer dans le Temple, plus d’intercession, plus de miséricorde, plus de Grâce… les êtres humains vivants pendant cette période vivent sans intercesseur. Les chrétiens vivront ce que Jésus expérimenta sur la croix, mais à un degré infiniment plus petit car Lui portait les péchés du monde sur Lui-même, quand il sentit que Dieu l’avait abandonné :

Matthieu 27:46

« Et vers la neuvième heure, Jésus s’écria d’une voix forte: Eli, Eli, lama sabachthani? c’est-à-dire: Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné? »

Le temps de Grâce pour l’humanité aura pris fin. Les justes vivant à ce moment-là vivront sans intercesseur, c’est dans ce sens qu’ils expérimenteront « l’abandon divin » que Jésus expérimenta sur la croix.  A ce moment-là la sentence sera prononcée :

Apocalypse 22:11

« Que celui qui est injuste soit encore injuste, que celui qui est souillé se souille encore; et que le juste pratique encore la justice, et que celui qui est saint se sanctifie encore. »

La destinée éternelle de tout être humain vivant sur Terre aura été fixé irrévocablement. C’est chacun de nous qui fixons notre destinée. Il ne s’agit pas d’un acte arbitraire de la part de Dieu.

La fin du temps de Grâce est un événement futur. Il s’inscrit dans la série des derniers événements prophétiques annoncés par Daniel et l’Apocalypse qui débuteront avec la « Marque de la Bête ».

Les versets que nous sommes en train d’étudier montrent comment tous ces événements sont liés. La marque de la Bête précède la fin du temps de Grâce de 1290 jours ou 43 mois. C’est pendant cette période que le peuple de Dieu qui recevra la Pluie de l’Esprit Saint ira annoncer par toute la Terre le dernier message de Miséricorde de Dieu qui prendra fin à la fin du temps de Grâce. Dieu invite tout être humain à choisir son camp.

Beaucoup de miracles se produiront pendant cette période aussi bien dans le camp des fidèles de Dieu comme dans le camp de l’ennemi. Ainsi il faudra se laisser guider non pas par ce que nous verrons de nos yeux ni par ce que nous ressentirons, mais plutôt par un : « Il est écrit »

Ésaïe 8:20

« A la loi et au témoignage! Si l’on ne parle pas ainsi, Il n’y aura point d’aurore pour le peuple. »

Il faudra suivre la Parole de Dieu même si pour cela nous devons être persécutés ou emprisonnés.

 

Nous vivons la dernière heure du temps de Grâce. Les événements politiques, sociaux, et religieux, la situation économique, la mouvance œcuménique, la détérioration écologique et environnementale, tous représentent des signes évidents de la proximité de la Fin.

Les derniers événements prophétiques vont se mettre bientôt en place commençant par la « Marque de la Bête ».

Tant que le temps de Grâce nous est accordé nous devons nous approcher du trône de la Grâce pour implorer miséricorde :

Hébreux 4:16

« Approchons-nous donc avec assurance du trône de la grâce, afin d’obtenir miséricorde et de trouver grâce, pour être secourus dans nos besoins. »

Bientôt ce temps de Grâce arrivera à son terme, Dieu est patient car :

2 Pierre 3:9

« Le Seigneur ne tarde pas dans l’accomplissement de la promesse, comme quelques-uns le croient; mais il use de patience envers vous, ne voulant pas qu’aucun périsse, mais voulant que tous arrivent à la repentance. »

Quand Jésus quittera Son poste en tant qu’intercesseur dans le Sanctuaire Céleste, alors les coupes de la colère divine seront déversées sur la Terre et la destruction sera inouïe !

Au temps de Noé, quand Dieu ferma la porte de l’arche, le « temps de grâce » fut fermée pour ceux qui vivaient sur terre. Uniquement ceux qui étaient à l’intérieur de l’arche furent sauvés. De même la « fin du temps de Grâce » à la fin indique la fermeture de la porte de la grâce pour toute l’humanité !

Profitons de ce temps de Grâce pour rétablir notre relation avec notre Père Céleste. Dieu, à l’image du père du fils prodigue, nous attend, il guette le long du chemin et il veille pour pouvoir nous prendre entre Ses bras et nous conduire dans SA maison. Alors le bonheur et tout ce que nous avions perdu en Eden nous sera restitué. Quelle merveilleuse perspective !

Apocalypse 21:4

« Il (Dieu) essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n’y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. »