Les Ecritures furent données par inspiration divine et c’est uniquement par l’inspiration du Saint Esprit que nous pouvons arriver à les comprendre.

La mauvaise interprétation des textes bibliques peut conduire à faire des choses abominables. Nous allons étudier deux versets bibliques qui, mal interprétés, ont donné à l’Eglise Catholique des pouvoirs insoupçonnés. Elle s’est élevée au-dessus des lois divines. Elle s’est placée sur le trône de Dieu. Elle proclame être la véritable église fondée par Jésus Christ et dont l’Apôtre Pierre fut le premier pape. 

Analysons les faits historiques et ce que la Parole de Dieu a à dire à ce propos.

Dans notre étude aujourd’hui nous répondrons aux questions suivantes :

  • L’Apôtre Pierre est-il la pierre sur laquelle Jésus a bâti Son Eglise ?
  • Pierre fut-il le premier Pape ?
  • Jésus lui a-t- il conféré le pouvoir de pardonner les péchés ?

L’Apôtre Pierre fut-il le premier pape ?

Voici le verset qui est utilisé par le système papal pour affirmer son authenticité en tant qu’église :

Matthieu 16 :18-19

« Et moi, je te dis que tu es Pierre, et que sur cette pierre je bâtirai mon Eglise, et que les portes du séjour des morts ne prévaudront point contre elle.

[19] Je te donnerai les clefs du royaume des cieux : ce que tu lieras sur la terre sera lié dans les cieux, et ce que tu délieras sur la terre sera délié dans les cieux. »

C’est à partir de ces versets que l’on tire l’idée que Jésus fonda Son Eglise sur Pierre et que celui-ci possède les clés du Royaume Céleste pour pouvoir y faire rentrer les sauvés. Les papes se disent successeurs de Pierre, celui-ci étant le premier Pape.

Examinons  d’abord le verset 18 :

Matthieu 16:18-19

« Et moi, je te dis que tu es Pierre, (Petros) et que sur cette pierre (Petra) je bâtirai mon Eglise, et que les portes du séjour des morts ne prévaudront point contre elle. »

Nous voyons deux mots grecs différents traduits tous les deux par « pierre »

En Grec : le premier mot est « Petros » = Pierre, petit caillou. Ce mot est utilisé pour parler de Pierre l’apôtre de Jésus

Matthieu 16:16

Simon Pierre (Petros) répondit: Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant. »

Le deuxième mot est « Petra » = rocher, grosse pierre

C’est le même mot que l’on trouve dans :

Matthieu 7:24

« C’est pourquoi, quiconque entend ces paroles que je dis et les met en pratique, sera semblable à un homme prudent qui a bâti sa maison sur le roc (Petra) »

Le rocher sur lequel Jésus bâti tSon Eglise est Lui-même comme l’indique ce verset :

1 Corinthiens 10:4

« Et qu’ils ont tous bu le même breuvage spirituel, car ils buvaient à un rocher (Petra) spirituel qui les suivait, et ce rocher (Petra) était Christ. »

Petra = Jésus

Petros = Pierre

Jésus n’a pas bâti Son Eglise sur Pierre, un homme faillible qui sera, un peu plus tard dans le même récit, quelques versets plus loin, un instrument de Satan :

Matthieu 16:23

« Mais Jésus, se retournant, dit à Pierre : Arrière de moi, Satan ! tu m’es en scandale ; car tes pensées ne sont pas les pensées de Dieu, mais celles des hommes. »

Reprenons le verset :

Matthieu 16 :18

« Et moi, je te dis que tu es Pierre, et que sur cette pierre je bâtirai mon Eglise, et que les portes du séjour des morts ne prévaudront point contre elle. »

Quand Pierre a renié son Maitre avec des imprécation et des jurons un peu plus tard alors « les portes du séjour de l’enfer ont prévalu sur Lui » !

Le royaume des Cieux est bâti sur quelqu’Un contre qui les portes de l’enfer ne peuvent pas prévaloir.

Jésus est la pierre angulaire

Jésus est la Pierre angulaire sur laquelle l’Eglise est bâtie. Lisons quelques passages des Ecritures qui le confirment :

Luc 20 :17-18

« Mais, jetant les regards sur eux, Jésus dit : Que signifie donc ce qui est écrit : La pierre qu’ont rejetée ceux qui bâtissaient Est devenue la principale de l’angle ?

[18] Quiconque tombera sur cette pierre s’y brisera, et celui sur qui elle tombera sera écrasé. »

Jésus fait référence à Lui-même comme étant la pierre principale de l’angle qui fut rejeté. Et le livre des Actes des Apôtres le confirme :

Actes 4 :11

« Jésus est La pierre rejetée par vous qui bâtissez, Et qui est devenue la principale de l’angle. »

En plus cette déclaration a été faite par Pierre lui-même. 

Paul nous dit en :

Romains 9 :32-33

« … Ils se sont heurtés contre la pierre d’achoppement,

[33] selon qu’il est écrit : Voici, je mets en Sion une pierre (petra) d’achoppement Et un rocher de scandale, Et celui qui croit en lui ne sera point confus. »

Éphésiens 2 :20-21

« Vous avez été édifiés sur le fondement des apôtres et des prophètes, Jésus-Christ lui-même étant la pierre (petra) angulaire.

[21] En lui tout l’édifice, bien coordonné, s’élève pour être un temple saint dans le Seigneur. »

Il ne fait aucun doute, d’après tous ces versets, que Jésus est la pierre angulaire sur laquelle l’Eglise est bâtie. Dieu ne peut pas bâtir un tel édifice sur un homme faillible. L’apôtre Pierre lui-même le dit clairement dans son épître :

1 Pierre 2 :4-6

« Approchez-vous de lui, pierre vivante, rejetée par les hommes, mais choisie et précieuse devant Dieu ;

[5] et vous-mêmes, comme des pierres vivantes, édifiez-vous pour former une maison spirituelle, un saint sacerdoce, afin d’offrir des victimes spirituelles, agréables à Dieu par Jésus-Christ.

[6] Car il est dit dans l’Ecriture : Voici, je mets en Sion une pierre (petra) angulaire, choisie, précieuse ; Et celui qui croit en elle ne sera point confus. »

Jésus n’a pas appelé Pierre au rôle de « Pape » et Il ne lui a pas donné ce titre

Le titre de « Pape » ne se trouve pas dans les Ecritures. Jésus appelle Ses disciples à être des serviteurs et non pas des maîtres :

Matthieu 18 :1-4

« En ce moment, les disciples s’approchèrent de Jésus, et dirent : Qui donc est le plus grand dans le royaume des cieux ?

[2] Jésus, ayant appelé un petit enfant, le plaça au milieu d’eux,

[3] et dit : Je vous le dis en vérité, si vous ne vous convertissez et si vous ne devenez comme les petits enfants, vous n’entrerez pas dans le royaume des cieux.

[4] C’est pourquoi, quiconque se rendra humble comme ce petit enfant sera le plus grand dans le royaume des cieux. »

La papauté naquit officiellement en 533 quand l’Empereur Romain Justinien octroya le titre de « Pontifex Maximus » à l’évêque de Rome. Il faut dire qu’à l’époque il y avait des disputes pour la suprématie entre les évêques de Rome, d’Alexandrie et de Constantinople.

Jésus vécut une situation similaire avec Ses disciples qui se disputaient pour avoir la première place et c’est là que Jésus trancha clairement en disant :

Matthieu 20 :25-28

«….Vous savez que les chefs des nations les tyrannisent, et que les grands les asservissent.

[26] Il n’en sera pas de même au milieu de vous. Mais quiconque veut être grand parmi vous, qu’il soit votre serviteur ;

[27] et quiconque veut être le premier parmi vous, qu’il soit votre esclave.

[28] C’est ainsi que le Fils de l’homme est venu, non pour être servi, mais pour servir et donner sa vie comme la rançon de plusieurs. »

Le Royaume de Dieu est d’un ordre tout à fait différent des royaumes de ce Monde. Les royaumes terrestres cherchent toujours à dominer par la force. L’histoire de la papauté est très sombre, pleine d’intrigues, de querelles, et de choses bien pire encore. Les « papes » n’ont pas été les serviteurs de Jésus mais plutôt les serviteurs du grand ennemi des âmes.

La papauté est une institution politico religieuse qui cherche à dominer les consciences et se met à la place de Dieu.

Analysons maintenant le verset 19 :

Matthieu 16 :19

« Je te donnerai les clefs du royaume des cieux : ce que tu lieras sur la terre sera lié dans les cieux, et ce que tu délieras sur la terre sera délié dans les cieux. »

Nous devons toujours étudier la Bible en tenant compte de tous ses enseignements, tous ses versets. On ne peut pas tirer d’un texte une doctrine qui contredit un autre enseignement biblique.

Pierre ne possède pas les clés du Royaume car il est mort et comme tous les morts il se repose jusqu’au jour de la Résurrection.

Les clés du royaume représentent les Paroles de Christ : les Saintes Ecritures elles ont été données à la véritable l’Eglise de Jésus-Christ, celle qui suit Ses enseignements :

On rentre dans le Royaume par Jésus et non par Pierre :

Jean 10 :9

« Je suis la porte. Si quelqu’un entre par moi, il sera sauvé ; il entrera et il sortira, et il trouvera des pâturages. »

Il nous est dit dans le livre de l’Apocalypse en parlant des deux témoins qui représentent les Ecritures :

Apocalypse 11 : 6

« Ils ont le pouvoir de fermer le ciel… »

“Les clefs du royaume des cieux” sont les paroles du Christ. Toutes les paroles de l’Ecriture Sainte sont de Lui et se trouvent renfermées dans cette expression. Ses paroles ont le pouvoir d’ouvrir et de fermer le ciel. Elles énoncent les conditions par lesquelles les hommes sont reçus ou rejetés. Ainsi l’œuvre des prédicateurs de la Parole de Dieu est une odeur de vie pour la vie ou de mort pour la mort. Leur mission produit des conséquences éternelles.

Quant à l’expression :

« … ce que tu lieras sur la terre sera lié dans les cieux, et ce que tu délieras sur la terre sera délié dans les cieux. »

Jésus donne à Son Eglise le pouvoir, non pas de pardonner les péchés comme l’Eglise catholique le prétend, mais de juger des situations de conflit.

D’abord parlons du pardon des péchés. Dieu seul peut pardonner les péchés, lisons quelques versets :

Marc 2 :7

« Comment cet homme parle-t-il ainsi ? Il blasphème. Qui peut pardonner les péchés, si ce n’est Dieu seul ? »

1 Jean 1 :9

« Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité. »

Pardonner les péchés est une prérogative divine. Nous pouvons et nous devons pardonner à ceux qui nous offensent mais notre pardon n’enlève pas l’offense faite à Dieu. Le coupable devra demander pardon à Dieu aussi. Aucun homme ne peut pardonner les péchés d’un autre, seul Dieu peut le faire !

Quant à juger les situations de conflit il faut dire que :

Quand l’Eglise, dirigée par le Saint Esprit (et je souligne ce fait) se prononce sur des situations de conflit, Dieu est en accord avec elle. Nous le voyons dans le livre des Actes :

Actes 5:3-5

« Pierre lui dit : Ananias, pourquoi Satan a-t-il rempli ton cœur, au point que tu mentes au Saint-Esprit, et que tu aies retenu une partie du prix du champ ?

[4] S’il n’eût pas été vendu, ne te restait-il pas ? Et, après qu’il a été vendu, le prix n’était-il pas à ta disposition ? Comment as-tu pu mettre en ton cœur un pareil dessein ? Ce n’est pas à des hommes que tu as menti, mais à Dieu.

[5] Ananias, entendant ces paroles, tomba, et expira. Une grande crainte saisit tous les auditeurs. »

Et quelques minutes plus tard, sa femme Saphira est tombée morte aux pieds des disciples. L’Eglise à ce moment-là était dirigée par Dieu par l’intermédiaire de Son Saint Esprit et tout ce « qu’elle liait sur la terre était lié dans le Ciel » il y avait une harmonie parfaite car l’Eglise était dirigée par le Saint Esprit. Pierre, dans ce cas, avait agi par inspiration su Saint Esprit et c’est le Ciel qui a jugé, pas Pierre.

Quand une Eglise est dirigée par Dieu tout ce qu’elle approuve ou décide de faire est en accord avec le Ciel. Dans le cas contraire, quelque soit la dénomination, ce sont des institutions dirigées par des hommes.

L’Eglise catholique s’est attribuée le pouvoir, non seulement de pardonner les péchés mais aussi de détruire. Puisqu’ils pensent que Pierre fut le premier Pape de l’Eglise, ils s’arrogent le pouvoir de juger et de détruire comme fit Pierre avec Ananias selon leur compréhension. Des millions de personnes furent exterminés par les tribunaux de l’Inquisition parce que l’Eglise Catholique prétendait être Dieu sur Terre. Elle a éliminé tous ceux qui voulaient adorer Dieu selon les principes bibliques : les Vaudois, les Huguenots, les Albigeois, les Cathares etc..

Enlever la vie d’un être humain n’est pas au pouvoir de l’homme. Aucun homme ne peut décider une telle chose. L’un des commandements dit clairement « Tu ne tueras point » mais l’Eglise Catholique prétend que le pape est au-dessus des lois divines.

Les agissements de ces prétendus successeurs de Pierre sont une grande abomination aux yeux de Dieu, c’est pourquoi les Ecritures ne mâchent pas leurs mots pour la définir :

Apocalypse 17 :5

« Sur son front était écrit un nom, un mystère : Babylone la grande, la mère des impudiques et des abominations de la terre. »

La mauvaise interprétation des Ecritures a conduit l’Eglise Catholique à commettre des choses abominables. Combien est importante l’étude éclairée des Ecritures ! Cependant il faut aussi dire que les écoles de théologie sont souvent le nid des plus grandes apostasies. Car l’étude des Ecritures y est réalisée selon les hommes et non selon Dieu. Le Saint Esprit n’est pas présent. Ce sont des raisonnements humains, des philosophies qui sont enseignés comme au temps de Jésus par les Pharisiens :

Marc 7 :7-9

« C’est en vain qu’ils m’honorent, En donnant des préceptes qui sont des commandements d’hommes.[8] Vous abandonnez le commandement de Dieu, et vous observez la tradition des hommes.[9] Il leur dit encore : Vous anéantissez fort bien le commandement de Dieu, pour garder votre tradition. »

Résumons-nous :

  • L’Eglise chrétienne fut bâtie sur Jésus Christ la pierre angulaire et non pas sur Pierre
  • Les clés du Royaume de Dieu sont les Paroles de Christ, elles furent données à l’Eglise pour les transmettre au monde.
  • Aucun homme ne peut pardonner les péchés, c’est une prérogative divine
  • C’est seulement quand l’Eglise est dirigée par le Saint Esprit de Dieu, qu’elle peut, dans toutes ses décisions, être en accord avec le ciel : « … ce que tu lieras sur la terre sera lié dans les cieux, et ce que tu délieras sur la terre sera délié dans les cieux. »
  • La vie humaine est sacrée : aucun être humain ne peut décider de l’enlever : « Tu ne tueras point »