Le Titanic fut le plus grand paquebot de son époque. Selon ses constructeurs il était insubmersible !

On avait utilisé les techniques de pointe pour faire de ce bateau l’orgueil de ses propriétaires. Une merveille à toute épreuve qui allait pouvoir sillonner les océans sans rien craindre, à l’abri des éléments déchaînés de la nature.

Sa fin tragique nous a montré combien la sagesse et la prescience de l’homme est prétentieuse. Lors de son premier voyage, il coula irrémédiablement avec une grande perte de vies humaines.

L’histoire du Titanic illustre la fin de l’histoire humaine de manière pertinente. Les économistes, les hommes d’Etat, les philosophes, les conseillers, les politiciens, les scientifiques essayent tous de contenir la furie des éléments contre une société de plus en plus fragmentée, malade et divisée, mais ils n’y arrivent pas.

La parole de Dieu est claire sur la fin de notre Titanic moderne que nos dirigeants mondiaux veulent construire :

1 Thessaloniciens 5:3

« Quand les hommes diront: Paix et sûreté! alors une ruine soudaine les surprendra, comme les douleurs de l’enfantement surprennent la femme enceinte, et ils n’échapperont point. »

Cette ruine soudaine nous pouvons déjà l’entrevoir à l’horizon. L’état chaotique de notre Terre est irréversible.

Devant cette perspective, où /en qui placerons-nous notre confiance ?

Comme aux jours du Titanic

Parlons un peu du Titanic d’abord :

Durant l’année 1907, pour concurrencer le Lusitania et le Mauretania, deux rapides paquebots de la Cunard Line, la compagnie maritime White Star Line, prit la décision de construire une série de trois paquebots capables de surpasser en confort, sécurité et élégance ceux des autres compagnies maritimes concurrentes, qu’elles soient britanniques ou allemandes. Leurs noms, Olympic, Titanic et Britannic. Ce furent les plus luxueux et les plus grands paquebots jamais construits. La construction du Titanic débuta en 1909 à Belfast et se termina en 1912. 

Le Titanic était commandé par le capitaine Edward Smith, qui a sombré avec le navire. Parmi les passagers du paquebot se trouvaient quelques-uns des gens les plus riches de l’époque, ainsi que des centaines d’émigrants de Grande-Bretagne, d’Irlande et d’autres pays  d’Europe qui s’en allaient chercher une nouvelle vie aux États-Unis.

 La coque du Titanic était pourvue de seize compartiments étanches servant à protéger le navire en cas de voies d’eau ou d’avaries importantes, ce qui lui donnait la réputation de paquebot       « insubmersible » et conduisit les médias contemporains à le présenter comme l’un des navires les plus sûrs.

Le 14 avril 1912, quatre jours après le commencement de son voyage inaugural de Southampton à New York, il heurta un iceberg à 23 h 40 (heure locale) et coula le 15 avril 1912 à 2 h 20 au large de Terre-Neuve. Entre 1 490 et 1 520 personnes trouvèrent la mort, ce qui fait de cet événement l’une des plus grandes catastrophes maritimes survenues en temps de paix et en tout cas la plus grande de l’époque. Nous en tirerons des parallélismes avec notre époque actuelle.

Le « Nouvel Ordre Mondial »

 L’ONU dans le domaine de la politique et le Vatican dans la sphère religieuse travaillent ensemble dans un projet commun : la création d’un « Nouvel Ordre Mondial » où toutes les nations du Globe seront soumises à une autorité supérieure.

« Les problèmes globaux exigent des solutions globales » « Personne ne doit prétendre résoudre ces problèmes seul sans tenir compte des autres, ce serait suicidaire », disent-ils.

La crise du coronavirus a révélé ce fait de manière incontournable. Tous unis contre un ennemi commun ! Les directives sont venues d’en haut et tous ont été tenus de les respecter !

Antonio Guterres, secrétaire général de Nations Unies, parle de la nécessité d’un gouvernement mondial pour faire face aux graves problèmes de la planète : le réchauffement climatique, le Coronavirus…

Dans quelle direction le NOM (Nouvel Ordre Mondial) va-t-il nous conduire ?

Le chapitre 17 de l’Apocalypse décrit les dernières scènes de l’histoire de ce monde. Nous pouvons percevoir le NOM dans cette, « femme montée sur une bête à 7 têtes et 10 cornes » et la dirigeant. 

La femme est une prostituée (dans le symbolisme biblique une église déchue), la bête représente un pouvoir politique, les sept têtes ce sont les sept empires au travers desquels Satan s’est opposé au peuple de Dieu depuis l’ancienne Babylone (la première tête) jusqu’aux USA (la septième et dernière tête). Dans cette prophétie, c’est le pouvoir religieux qui dirige la Bête.

Les 10 cornes représentent tous les royaumes de la terre qui seront soumis et qui donneront leur pouvoir à la bête :

Apocalypse 17:12-13

« Les dix cornes que tu as vues sont dix rois, qui n’ont pas encore reçu de royaume, mais qui reçoivent autorité comme rois pendant une heure avec la bête.

[13] Ils ont un même dessein, et ils donnent leur puissance et leur autorité à la bête. »

Le chiffre 10 représente la totalité dans le langage prophétique. Nous voyons que tous les rois, tous les pays seront unis dans un but commun. 

Le monde entier soumis à la prostituée, tel est le tableau dépeint par le livre de l’Apocalypse et nous sommes actuellement témoins du processus qui aboutira à son plein accomplissement !

Mais quel est le « dessein » de tous ces rois ?

Cette prophétie nous apprend que tous ces rois (gouvernants) se laisseront guider par la Bête qui imposera ses lois et ses directives : elle prétendra savoir ce qu’il faut faire pour sauver le monde de la ruine et elle finira par imposer par la force Sa marque d’autorité la « Marque de la Bête » en disant que si tout le monde obéit et se soumet à Sa marque tout ira bien. Les malheurs qui affligent notre Terre seront imputés à la désobéissance humaine à Dieu : « Revenons vers Dieu et Il nous délivrera »

Parlons ouvertement :

La prostituée représente la papauté, la 7ème tête les USA. A la fin la prostituée dirigera les affaires du monde et elle imposera la « marque de la Bête » l’obligation de respecter le dimanche comme jour d’adoration. Ce sera le gouvernement américain qui instaurera cette marque en premier. Les autres pays suivront son exemple. Cette mouvance finira par persécuter ceux qui voudront continuer à observer le Sabbat du Décalogue. On prétendra que ce petit groupe de personnes qui continue à adorer Dieu le jour du Sabbat et refuse d’accepter la « marque de la Bête » provoque la colère divine. Celle-ci ne cessera pas tant que ces adorateurs du Sabbat seront en vie. Un décret de mort sera décrété contre les dissidents :

Apocalypse 13:15

« … et qu’elle fît que tous ceux qui n’adoreraient pas l’image de la bête fussent tués. »

Voir nos vidéos sur « l’image de la bête » et « la marque de la bête », et « la bête qui monte de l’abîme » et « l’abomination de la dévastation » pour plus d’informations

Tout cela parait peu probable aujourd’hui mais la Parole de Dieu est infaillible. Dieu voit l’avenir de la même manière que nous voyons le présent. Ainsi cette prédiction s’accomplira avec certitude. Rappelez-vous que le conflit dépasse cette Terre, c’est un conflit cosmique où toute la création de Dieu est impliquée. L’obéissance ou la désobéissance à Dieu résume ce conflit, du début à la fin, depuis le jardin d’Eden jusqu’au retour de Jésus. Et c’est ce qui est en jeu dans le conflit final : obéir ou désobéir aux commandements de Dieu. C’est un conflit spirituel.

La détérioration climatique est l’affaire de tous, et ce sera cette problématique qui unira croyants et athées dans un but commun : sauver la planète et assurer un avenir meilleur ! La situation mondiale deviendra très, très préoccupante pour les dirigeants qui ne sauront plus que faire. C’est dans ce contexte que la prostituée se hissera sur la bête : « les nations du monde », pour la diriger.

A ce moment-là la prostituée imposera sa « Marque » faisant croire à tous que c’est la solution pour résoudre les problèmes du monde. La « Marque de la bête » sera le début de la fin. Elle déclenchera les derniers événements décrits dans le livre de l’Apocalypse, événements que nous avons déjà étudiés (voir la série sur les prophéties apocalyptiques)

Cette union s’avérera improductive.  Les catastrophes continueront à affliger la Terre et ses habitants. Cette situation fera que l’on cherchera à éliminer les « interdits » qui empêchent la bénédiction de Dieu de se faire sentir. Un décret de mort sera suggéré pour éliminer ceux qui veulent continuer à honorer le Sabbat du Créateur.

Finalement, le Dieu du Ciel interviendra et mettra un terme à cette histoire sombre et sanglante

Graphique des derniers événements 

Une nouvelle Tour de Babel

La tour de Babel, depuis sa construction il y a plus de 4000 ans, représente la révolte organisée contre le Dieu du Ciel. Ce sont les hommes qui prennent les choses en main et s’opposent aux directives divines.

Lors de la construction de la tour de Babel il y avait deux groupes :

Les constructeurs, la plus grande majorité, et les descendants de Sem fidèles au Seigneur qui ne participaient pas à ce projet de révolte ouverte contre le Dieu du ciel car ils croyaient à ce qu’Il avait promis :

Genèse 9:11-16

« J’établis mon alliance avec vous: aucune chair ne sera plus exterminée par les eaux du déluge, et il n’y aura plus de déluge pour détruire la terre. »

Les incrédules voulaient faire tout ce qu’il fallait pour préserver la Terre sans tenir compte de ce que Dieu avait dit.

 Aujourd’hui nous voyons le même scenario. La nouvelle Babel, la « Grande Babylone », le « Nouvel ordre Mondial » s’acharne à sauver la Terre des conséquences du réchauffement climatique. Comme au temps de la Tour de Babel, deux groupes sont présents : ceux qui veulent sauver la planète en utilisant leurs propres solutions et ceux qui avertissent de sa prochaine destruction basée sur une promesse divine qui a dit :

2 Pierre 3:5-7

« Ils veulent ignorer, en effet, que des cieux existèrent autrefois par la parole de Dieu, de même qu’une terre tirée de l’eau et formée au moyen de l’eau,

[6] et que par ces choses le monde d’alors périt, submergé par l’eau,

[7] tandis que, par la même parole, les cieux et la terre d’à présent sont gardés et réservés pour le feu, pour le jour du jugement et de la ruine des hommes impies. »

2 Pierre 3:10

« Le jour du Seigneur viendra comme un voleur; en ce jour, les cieux passeront avec fracas, les éléments embrasés se dissoudront, et la terre avec les œuvres qu’elle renferme sera consumée. »

Notre Terre et les cieux qui l’entourent sont : « …  Gardés et réservés pour le feu, pour le jour du jugement et de la ruine des hommes impies. »

Rien ne pourra empêcher la réalisation de cette prédiction. C’est pourquoi nous devons nous préparer comme firent les habitants de Ninive à l’époque de Jonas : par la repentance, confession, abandon des péchés, destruction de nos idoles modernes, retour à la loi divine …

L’ONU et l’UE sont des images de la tour de Babel. Leur fin sera la même que pour la fameuse tour d’antan. Sa construction sera arrêtée et elle sera détruite par Dieu lui-même.

Apocalypse 17:16

« Les dix cornes que tu as vues et la bête haïront la prostituée, la dépouilleront et la mettront à nu, mangeront ses chairs, et la consumeront par le feu. »

La « Grande prostituée » sera anéantie par ceux mêmes qui l’ont mis au pouvoir, car ils découvriront qu’ils ont été trompés. Ils réaliseront que son discours était faux et mensonger. Leurs yeux s’ouvriront et ils verront, au-delà du visible, un autre conflit,  celui qui oppose Christ et Satan depuis plus de 6 millénaires. Ils comprendront quelque chose qu’ils n’avaient pas saisi auparavant.

Pourquoi le Titanic coula-t-il ? 

Comment est-il possible que le plus luxueux et le plus sûr paquebot jamais construit ait pu couler lors de son voyage inaugural ?

Le Titanic a coulé pendant le voyage inaugural. Equipé de tout ce qui était disponible à l’époque. Il avait été déclaré insubmersible et il a coulé en 3 heures. Sur les 2220 passagers 1513 trouvèrent la mort. 

Les causes de cette tragédie:

Excès de confiance

Obligation des résultats

Bateaux de sauvetages insuffisants

Ignorance des avertissements de danger

C’est bel et bien une image de notre monde, de notre société complexe avec toutes ses systèmes bancaires, ses spéculations boursières, ses assurances, ses philosophes et scientifiques athées et fiers de leur prétendue science. Mais elle « coulera » comme le Titanic et la plupart de ses habitants périront.

Faisons des parallélismes entre les causes qui provoquèrent la perte du Titanic et celles qui feront couler le NOM, la Babylone moderne.

L’excès de confiance :

Les constructeurs du Titanic avaient déclaré que le bateau était insubmersible. Le capitaine et toute son équipe étaient tellement persuadés de la solidité et de la capacité du bateau à affronter tout obstacle qu’ils négligèrent de veiller aux dangers potentiels. 

L’humanisme de nos jours place les prouesses de l’homme sur un piédestal. On est conscient de la gravité de la situation mondiale à bien des égards mais on se croit capable d’y faire face avec notre science, notre technologie de pointe, avec l’intelligence artificielle à notre service, avec les ordinateurs ultra puissants, les robots etc…

Ayant mis Dieu de côté, l’homme est à la merci du « grand tyran », qui dirige les choses à sa guise sans aucun obstacle majeur. La vision des dirigeants est voilée par leur ignorance du grand conflit qui fait rage dans ce monde et des plans de Dieu.

Ecclésiaste 10:5-7

« Il est un mal que j’ai vu sous le soleil, comme une erreur provenant de celui qui gouverne:

[6] la folie occupe des postes très élevés, et des riches sont assis dans l’abaissement.

[7] J’ai vu des esclaves sur des chevaux, et des princes marchant sur terre comme des esclaves. »

La folie occupe des postes très élevés, les dirigeants du monde sont « fous » aux yeux de Dieu. Les esclaves (du péché) de ce monde vivent dans le luxe tandis que les princes,( les enfants de Dieu) vivent comme des esclaves.

L’ obligation des résultats :

Le Titanic devait faire la traversée telle qu’annoncée par les médias. La fierté humaine fut un facteur déterminant dans le naufrage du bateau. Il devait arriver à New York le jour prévu et non pas plus tard. Pour gagner du prestige et de la popularité il devait prouver que voyager avec le Titanic était non seulement plus sûr et plus confortable mais aussi plus rapide qu’avec les autres bateaux des concurrents. Si ces choses n’avaient pas préoccupé le capitaine, celui-ci aurait pu changer d’itinéraire pour éviter les icebergs qui sillonnaient l’océan et dont il avait été informé par d’autres navires, même si cela entrainerait du retard !

Notre société fonctionne de la même manière. La croissance économique doit être toujours positive. Il faut produire plus, exporter plus, exploiter plus la nature et ses ressources à n’importe quel prix. On en voit aujourd’hui le résultat et il est catastrophique et déjà visible. Les écosystèmes biologiques sont détruits et de nombreuses espèces d’insectes, d’oiseaux et d’autres animaux disparaissent de manière alarmante. Les OGM et les pesticides associés font des ravages. Le cancer est en train de tuer les paysans de l‘Argentine et du Brésil qui s’occupent de la culture transgénique du Soja. Les océans sont des poubelles géantes remplies de plastique. La pêche intensive risque de faire disparaitre de nombreuses espèces de poissons et rendre la mer stérile.

Rien n’y fait, il faut continuer car il y a obligation des résultats. Le PIB doit augmenter chaque année. Chaque pays essaye de prouver qu’il fait mieux que les autres. La concurrence aveugle et déloyale, l’orgueil caché sous de faux discours, et une diplomatie internationale mensongère, dirigent notre monde vers sa fin.

Bateaux de sauvetages insuffisants :

Le Titanic était tellement sûr, à quoi bon se munir de bateaux de sauvetages pour tous les passagers ? Aucune crainte ! Rien ne peut arriver à cette merveille de la technologie humaine fierté de ses constructeurs.

Rien à craindre pour notre monde. Les Nations Unies est là pour diriger les affaires. L’homme sur son piédestal, à l’image de Nebucadnetsar, se croit suffisant pour faire face à toute éventualité : 

  • Nous allons faire des vaccins pour lutter contre les virus les plus mortels.
  •  Nous allons, grâce aux OGM, produire de la nourriture pour tout le monde, plus de famines. 
  • Nous allons grâce aux technologies de pointe développer un monde meilleur, plus juste, où la pauvreté disparaitra. Voyez les objectifs ambitieux des Nations Unies pour 2030 :

La charte du développement durable, 

Les 17 objectifs:

  • Objectif 1 : Éliminer la pauvreté sous toutes ses formes et partout dans le monde
  • Objectif 2 : Éliminer la faim, assurer la sécurité alimentaire, améliorer la nutrition et promouvoir l’agriculture durable
  • Objectif 3 : Permettre à tous de vivre en bonne santé et promouvoir le bien-être de tous à tout âge
  • Objectif 4 : Assurer l’accès de tous à une éducation de qualité, sur un pied d’égalité, et promouvoir les possibilités d’apprentissage tout au long de la vie
  • Objectif 5 : Parvenir à l’égalité des sexes et autonomiser toutes les femmes et les filles
  • Objectif 6 : Garantir l’accès de tous à l’eau et à l’assainissement et assurer une gestion durable des ressources en eau
  • Objectif 7 : Garantir l’accès de tous à des services énergétiques fiables, durables et modernes, à un coût abordable
  • Objectif 8 : Promouvoir une croissance économique soutenue, partagée et durable, le plein emploi productif et un travail décent pour tous
  • Objectif 9 : Bâtir une infrastructure résiliente, promouvoir une industrialisation durable qui profite à tous et encourager l’innovation
  • Objectif 10 : Réduire les inégalités dans les pays et d’un pays à l’autre
  • Objectif 11 : Faire en sorte que les villes et les établissements humains soient ouverts à tous, sûrs, résilients et durables
  • Objectif 12 : Établir des modes de consommation et de production durables
  • Objectif 13 : Prendre d’urgence des mesures pour lutter contre les changements climatiques et leurs répercussions
  • Objectif 14 : Conserver et exploiter de manière durable les océans, les mers et les ressources marines aux fins du développement durable
  • Objectif 15 : Préserver et restaurer les écosystèmes terrestres, en veillant à les exploiter de façon durable, gérer durablement les forêts, lutter contre la désertification, enrayer et inverser le processus de dégradation des sols et mettre fin à l’appauvrissement de la biodiversité
  • Objectif 16 : Promouvoir l’avènement de sociétés pacifiques et ouvertes aux fins du développement durable, assurer l’accès de tous à la justice et mettre en place, à tous les niveaux, des institutions efficaces, responsables et ouvertes
  • Objectif 17 : Renforcer les moyens de mettre en œuvre le partenariat mondial pour le développement durable et le revitaliser

Cette charte manifeste un aveuglement total face aux problèmes insurmontables de notre monde : la surpopulation, le chômage grandissant, la pauvreté galopante, la violence et la criminalité, l’inégalité sociale qui ne cesse de grandir, la destruction des écosystèmes naturels, la limite des ressources naturelles …

C’est l’orgueil qui perd l’homme ! 

Cette charte des objectifs de Nations Unies révèle un manque d’humilité et de réalisme !

Proverbes 16:18

« L’arrogance précède la ruine, Et l’orgueil précède la chute. »

Ésaïe 13:11

« Je punirai le monde pour sa malice, Et les méchants pour leurs iniquités; Je ferai cesser l’orgueil des hautains, Et j’abattrai l’arrogance des tyrans. »

Soyons humbles et reconnaissons notre condition : nous sommes misérables, aveugles et nus…

Ignorance des avertissements de danger :

Les bateaux qui circulaient dans la zone du Titanic la nuit de l’accident, avertirent l’équipage de celui-ci de la présence de gros icebergs et de leur danger potentiel. Le capitaine fit sourde oreille à ces avertissements. Le Titanic n’avait-t-il pas été déclaré insubmersible par ses constructeurs ? Plusieurs fois ils furent prévenus mais la fête continua dans le Titanic jusqu’à ce que tout fut perdu. 

De la même manière les dirigeants du monde reçoivent des avertissements depuis plus de 30 ans de la part des scientifiques, des biologistes, concernant la gravité de l’état de la biodiversité, concernant le danger du réchauffement climatique et ses conséquences désastreuses : les inondations, les sècheresses, les puissants cyclones. Les catastrophes naturelles ont augmenté de 150 % depuis l’an 2000.

Qui prête l’oreille à ces avertissements ? Une petite partie du public : les « Collapsologues », le mouvement « Extinction Rebellion » mais que peuvent-ils faire pour changer la situation. Le Titanic coulera irrémédiablement avec beaucoup de pertes matérielles et humaines et, pire encore, de pertes éternelles. Notre société a enlevé Dieu du scenario. Nous sommes endoctrinés par les gurus de ce Nouvel Ordre Mondial pour faire confiance à l’homme. On manifeste du respect pour les cultes des peuples mais le Vrai Dieu est mis de côté. Son plan de sauvetage est ignorée ou ridiculisée, et qui sera prêt quand le Titanic ira à la dérive ?

Dans le bâtiment des Nations Unies à New York se trouve une pièce que l’on appelle « The meditation room ». C’est une pièce en forme de pyramide peinte en bleu métallique, lumineux. Au milieu de la pièce se trouve une énorme pierre de cristal noire magnétique. Cette pierre constitue l’autel dédié au « Dieu inconnu », « le dieu que l’humanité adore sous différents noms et sous des formes et manières différentes ». Sur l’un de ses murs pend un tableau de peinture abstraite où l’on peut voir le bâton du dieu païen Hermès entouré du symbole du dieu-soleil et de la déesse Lune.

L’homme a créé un Dieu sur mesure, adapté à ses besoins et qui n’interfère en rien avec ses plans. Bien au contraire, il s’adapte à tout et n’a aucune exigence particulière ! 

Les avertissements de l’Eglise du reste, qui, depuis plus d’un siècle et demi, proclame ce message au monde ne reçoivent pas trop d’accueil. Les hommes font la sourde oreille aux prédictions prophétiques. L’esprit humain est désireux de divertissements, de fêtes, de spectacles, de sport, de carnavals et de jeux.

Les passagers du Titanic dansèrent jusqu’au dernier moment. La bande de musique du Titanic continua à jouer jusqu’à ce que le bateau commence à se renverser. Il fallait entretenir les passagers et les maintenir dans une fausse sécurité. Il fallait éviter à tout prix que la panique s’empare des passagers…

Il en sera de même à la fin. Les gouvernements humains ne tireront pas la sonnette d’alarme, surtout pas les NU. Ces institutions maintiendront les gens dans une fausse sécurité jusqu’au dernier moment quand tout sera irrémédiablement perdu.

Proverbes 6:12-15

« L’homme pervers, l’homme inique, Marche la fausseté dans la bouche;

[13] Il cligne des yeux, parle du pied, Fait des signes avec les doigts;

[14] La perversité est dans son cœur, Il médite le mal en tout temps, Il excite des querelles.

[15] Aussi sa ruine arrivera-t-elle subitement; Il sera brisé tout d’un coup, et sans remède. »

Proverbes 18:12

« Avant la ruine, le cœur de l’homme s’élève; Mais l’humilité précède la gloire. »

Tirons une leçon spirituelle de l’histoire du Titanic :

Sur quel genre de navire sommes-nous embarqués ? Qui tient le gouvernail de notre embarcation ?

Pour faire la traversée de la mer de la vie nous avons un choix à faire, ou bien nous choisissons le Titanic :

Vivre une vie comme tout le monde, une vie organisée et dirigée selon la sagesse humaine en se conformant à ses façons de faire, la poursuite des plaisirs, des choses matérielles, des possessions terrestres, des distractions, mettant Dieu de côté …

Ou bien nous choisissons la barque à voile dirigée par Jésus :

Matthieu 4:4-6

« L’homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu. »

« Vivre de toute parole qui sort de la bouche de Dieu » veut dire accepter Ses plans et Ses directives pour sa vie. Se conformer aux enseignements de Sa Parole, aux commandements, renoncer à soi, à tout ce qui obscurcit sa vision céleste, à tous les plaisirs malsains, à tout ce qui peut souiller :

Philippiens 4:8

« Au reste, frères, que tout ce qui est vrai, tout ce qui est honorable, tout ce qui est juste, tout ce qui est pur, tout ce qui est aimable, tout ce qui mérite l’approbation, ce qui est vertueux et digne de louange, soit l’objet de vos pensées. »

Lequel de deux navires choisissez-vous ?

La barque à voile dirigée par Jésus est, du point de vue humain, fragile en apparence, facilement renversable par les tempêtes.

Le Titanic (les organisations humaines) est apparemment solide, insubmersible.

L’histoire nous a montré la futilité de se confier dans les ouvrages faits par les mains d’hommes. Nous le voyons bien avec la crise du Coronavirus. Il suffit de pas grand-chose pour que le monde s’effondre. Tout ce que l’on considère solide et stable peut être balayé en un instant. La situation peut basculer en quelques semaines.

Jérémie 17:5-8

« Ainsi parle l’Eternel: Maudit soit l’homme qui se confie dans l’homme, Qui prend la chair pour son appui, Et qui détourne son cœur de l’Eternel!

[6] Il est comme un misérable dans le désert, Et il ne voit point arriver le bonheur; Il habite les lieux brûlés du désert, Une terre salée et sans habitants.

[7] Béni soit l’homme qui se confie dans l’Eternel, Et dont l’Eternel est l’espérance!

[8] Il est comme un arbre planté près des eaux, Et qui étend ses racines vers le courant; Il n’aperçoit point la chaleur quand elle vient, Et son feuillage reste vert; Dans l’année de la sécheresse, il n’a point de crainte, Et il ne cesse de porter du fruit. »

Par contre, dans la barque de Jésus même si nous n’avons pas le confort du Titanic, nous savons que nous arriverons à bon port. Tout a été prévu pour sa traversée et rien ne manque pour assurer son voyage.

Dieu, malgré toutes les apparences, est au contrôle des affaires du monde. Il permet uniquement ce qui suit Ses plans. Les éléments de la nature, les lois qui dirigent l’Univers sont sous sa direction et Il peut les utiliser à Ses fins. Il peut faire des choses impensables pour protéger ceux qui le craignent et qui veulent l’honorer. (Jésus calma la tempête qui menaçait la barque où se trouvaient Ses disciples et Lui-même)

Notre monde (le Titanic) est condamné, quoi que les hommes fassent il va « couler ». 

Romains 6:23

« Car le salaire du péché, c’est la mort; »

Seuls ceux qui se conforment au plan divin échapperont à la mort éternelle.

Romains 6:23

« … mais le don gratuit de Dieu, c’est la vie éternelle en Jésus-Christ notre Seigneur. »

 Dieu a révélé Son plan de sauvetage mais Il ne force personne à l’accepter. Des voix se lèvent pour avertir les hommes du danger qu’ils courent mais, à l’image de ce qui arriva au Titanic, très peu de personnes y prêtent attention. La plupart continueront à danser et à faire la fête jusqu’au moment fatidique. Quelle tristesse !

Cher ami, que vas-tu décider dans cette affaire ?

Qui va tu choisir comme maitre de ta vie ?

A qui vas-tu faire confiance ?

Place Jésus au centre de ta vie et tu n’auras rien à craindre :

Psaumes 34:9

« Craignez l’Eternel, vous ses saints! Car rien ne manque à ceux qui le craignent. »

Luc 12:7

«  Et même les cheveux de votre tête sont tous comptés. Ne craignez donc point: vous valez plus que beaucoup de passereaux. »