Le pape François vient de publier une nouvelle encyclique appelée « Fratelli tutti » « Tous frères ».

Le dessein de dominance mondiale et l’établissement d’un Nouvel Ordre Mondial sont les éléments qui ont inspiré cette encyclique.

Pour l’étudiant de la prophétie biblique, celle-ci confirme bien ce que la Parole de Dieu a révélé depuis plus de 2000 ans par l’apôtre Jean dans le livre de l’Apocalypse.

Ces événements certifient que Dieu est aux commandes de l’histoire et que rien n’échappe à sa préscience.

Quel réconfort de pouvoir se reposer sur la Parole infaillible de Dieu en sachant que celui qui croit ne sera pas pris par surprise. Le chemin prophétique nous révèle l’avenir avec assurance !

Voyons les points les plus forts de cette encyclique et cherchons-en la portée prophétique.

« Fratelli Tutti » et le Nouvel Ordre Mondial

Éphésiens 4:14

« …afin que nous ne soyons plus des enfants, flottants et emportés à tout vent de doctrine, par la tromperie des hommes, par leur ruse dans les moyens de séduction, »

Paul nous a averti qu’il y aurait des vents de doctrine, des tromperies et des ruses de séduction. Tous les moyens seraient employés pour tromper les élus que cela vienne du monde athée comme du monde chrétien. C’est pourquoi il faut toujours investiguer avant d’accepter un enseignement quelconque.

La ruse est parfois difficile à percevoir. L’encyclique « Fratelli Tutti » en est un exemple.

Cette lettre de 80 pages du Pape François est très agréable à lire et, à première vue, presque tout semble correct et juste. Le Pape fait une analyse du monde, il dénonce les abus, les trafics, les injustices. Ensuite Il prend la parabole du bon samaritain et fait une très belle application pour notre société, il appelle chacun à être un bon samaritain. Il dépeint un monde idéal, où la justice, l’harmonie, l’équité entre tous les humains seraient à notre portée si nous le voulions. Des termes comme « amour social », « charité sociale », « amitié sociale » « fraternité » sont dans presque toutes les pages.  En lisant « Frattelli Tutti » on a l’impression que tout ce que la Pape dit est réalisable, il suffit de le vouloir !

Nous ne pouvons pas espérer que notre monde s’achemine vers des temps meilleurs. « Fratelli tutti » est une pure illusion, une utopie !

Les prophéties de l’Apocalypse prédisent un temps très difficile devant nous. La crise de la « Marque de la Bête » sera la plus grave que le monde ait connue.

Le Pape n’est pas en train d’avertir les hommes pour qu’ils se préparent aux événements de la fin. Son but est tout autre.

Nous ne voulons pas prêter au Pape François des mauvaises intentions, car Dieu seul juge les intentions du cœur, mais son encyclique est utopique. Ce qu’il préconise a été le rêve de bien des conquérants avant lui. L’ONU est derrière cette encyclique. C’est le programme des Nations Unies qui est étalé. L’humanisme est la philosophie qui a inspiré ce document et non le christianisme.

Au sein de l’ONU, on rencontre de nombreuses personnes idéalistes pétries d’humanisme. Elles croient à un monde où la paix et la fraternité entre tous est possible. C’est le rêve du Nouvel Age. Le « New Age » est la vision utopique d’une ère d’harmonie et de progrès. Le monde va rentrer dans une Ere nouvelle, « l’Ère du Verseau », où enfin, les désirs les plus profonds du cœur humain pourront se réaliser. L’humanité connaîtra un progrès et un développement sans précédent. Une ère de paix et d’abondance pour tous. Nous devons donc bien traiter notre « mère : Gaia  (la Terre) », qui nous nourrit. De là tous les programmes pour l’écologie, la protection de la biodiversité etc… promus par les Nations Unies.

Les enseignements les plus remarquables de l’encyclique « Fratteli Tutti »

Le Pape François préconise entre autres :

  • Un monde sans frontières où tout le monde puisse aller où il veut sans aucune barrière
  • L’abolition de la pauvreté et de la faim. Prendre une part des riches et la donner aux pauvres.
  • L’abolition de la peine de mort dans tous les pays
  • L’égalité et l’équité pour tous et entre tous
  • Un gouvernement mondial, un « Nouvel Ordre Mondial », basé sur l’amour et la fraternité

 

  • Il dit que
  • La propriété privée doit être considérée comme secondaire. D’abord il faut qu’il y ait égalité pour tous.
  • Il parle beaucoup  « d’amour social » de « charité sociale », « d’amitié sociale » 
  •  Il dénonce l’égoïsme outrancier de notre civilisation occidentale

Voici quelques-unes des déclarations de l’encyclique

  • 17 – « Protéger le monde qui nous entoure et nous contient, c’est prendre soin de nous-mêmes. Mais il nous faut constituer un ‘‘nous’’ qui habite la Maison commune »

–     80 –  «  Jésus a proposé cette parabole pour répondre à une question : qui est mon prochain ?     Il    ne nous invite pas à nous demander qui est proche de nous, mais à nous faire proches, prochains. »

  • 127 – « On peut aspirer à une planète qui assure terre, toit et travail à tous »

Nous sommes tous des « frères et sœurs » et nous devons donc partager ce que la Terre a à nous offrir. 

  • 135 « La fraternité humaine doit nous pousser à intégrer totalement l’étranger dans nos sociétés… les migrants, si on les aide à s’intégrer, sont une bénédiction, une richesse et un don qui invitent une société à grandir » 

Dans ce sens il encourage l’immigration pour que chacun trouve ce qui lui convient le mieux

  • 138- « Nous avons besoin d’un ordre juridique, politique et économique mondial susceptible d’accroitre et d’orienter la collaboration internationale vers le développement solidaire de tous les peuples »

Un nouvel ordre mondial est donc impliqué ici.

  • 140- « Celui qui ne vit pas la gratuité fraternelle fait de son existence un commerce anxieux : il est toujours en train de mesurer ce qu’il donne et ce qu’il reçoit en échange »

Il invite tous à pratiquer la « gratuité » à donner sans rien espérer en retour  

  • 146- « Une culture sans valeurs universelles n’est pas une vraie culture »
  • 154- « Une meilleure politique, mise au service du vrai bien commun, est nécessaire pour permettre le développement d’une communauté mondiale, capable de réaliser la fraternité à partir des peuples et des nations qui vivent l’amitié sociale »
  • 165 – « Il est nécessaire de promouvoir une organisation mondiale plus efficace pour aider à résoudre les problèmes pressants des personnes abandonnées qui souffrent et meurent dans les pays pauvres »
  • 172 – « Inclure la création d’organisations mondiales plus efficaces, dotées d’autorité pour assurer le bien commun mondial, l’éradication de la faim et de la misère ainsi qu’une réelle défense des droits humains fondamentaux » 
  • 173 – « Il faut une réforme de l’ONU comme celle de l’architecture économique et financière internationale en vue de donner une réalité concrète au concept de famille de nations » 
  • 180 – « Il s’agit de progresser vers un ordre social et politique dont l’âme sera la charité sociale. » 
  • 183 – « Grâce à l’amour social il est possible de progresser vers une civilisation de l’amour à laquelle nous pouvons nous sentir tous appelés. »

Le Pape appelle l’humanité à vivre une utopie : un monde où l’amour serait le motif de toutes les actions individuelles, de toutes les décisions et choix politiques.

  • 247- 248 – « La Shoa ne doit pas être oubliée… on ne doit pas oublier les bombardements atomiques d’Hiroshima et Nagasaki… on ne doit pas oublier les persécutions, le trafic d’esclaves et les massacres ethniques qui se sont produits et qui se produisissent dans plusieurs pays… »

Par contre le Pape ne dit rien concernant le massacre des chrétiens, entre les mains de l’Inquisition, pendant tout le Moyen Age qui a fait plus de 50 millions de victimes !

  • 262 – « Plus jamais de guerre… avec les ressources financières consacrées aux armes, ainsi qu’à d’autres dépenses militaires, créons un fonds mondial en vue d’éradiquer une bonne fois pour toute la faim et pour le développement des pays les plus pauvres, de sorte que leurs habitants ne recourent pas à des solutions violentes ou trompeuses ni n’aient besoin de quitter leur pays en quête d’une vie plus digne » 

Avec un tel programme le Pape aurait la majorité des votes !

  • 263 – « Aujourd’hui, nous disons clairement que la peine de mort est inadmissible et l’Eglise s’engage résolument à proposer qu’elle soit abolie dans le monde entier » 
  • 265 – « Dès les premiers siècles de l’Eglise, certains se sont clairement déclarés contraires à la peine capitale… »  

Le Pape parle à l’encontre de la peine capitale. Il dit que l’Eglise s’y est toujours opposée mais il oublie que l’Eglise catholique a tué des millions d’innocents qui avaient commis le « crime » d’avoir des convictions religieuses contraires à leur doctrine et qui ne voulaient pas se soumettre à l’autorité de Rome : les Vaudois, les Cathares, les Huguenots….

  • 268 – « La prison à perpétuité est une peine de mort cachée » 

Il est même contre la prison à perpétuité

  • 271 – « Les différentes religions, par leur valorisation de chaque personne humaine comme créature appelée à être fils et fille de Dieu, offrent une contribution précieuse à la construction de la fraternité et pour la défense de la justice dans la société » 
  • 277 – « L’Eglise valorise l’action de Dieu dans les autres religions et ne rejette rien de ce qui est vrai et saint dans ces religions. Elle considère avec un respect sincère ces manières d’agir et de vivre, ces règles et ces doctrines qui reflètent souvent un rayon de la vérité qui illumine tous les hommes » 
  • 279 – « Il y a un droit fondamental qui ne doit pas être oublié sur le chemin de la fraternité et de la paix. C’est la liberté religieuse pour les croyants de toutes les religions. Cette liberté affirme que nous pouvons trouver un bon accord entre cultures et religions différentes ; elle témoigne que les choses que nous avons en commun sont si nombreuses et si importantes qu’il est possible de trouver une voie de cohabitation sereine, ordonnée et pacifique, dans l’accueil des différences et dans la joie d’être frères parce que enfants d’un unique Père » 
  • 281 – « Un cheminement de paix est possible entre les religions. Le point de départ doit être le regard de Dieu. Car Dieu ne regarde pas avec les yeux, Dieu regarde avec le cœur. Et l’amour de Dieu est le même pour chaque personne, quelle que soit sa religion. Et si elle est athée, c’est la même amour. Au dernier jour et quand il y aura la lumière suffisante sur la terre pour voir les choses telles qu’elles sont, il y aura des surprises » 

Ce langage de tolérance envers les religions du monde est le même langage utilisé par « The temple of understanding » et par IUR (Initiative pour l’Unification de Religions) au sein de  l’ONU, c’est un langage humaniste et non chrétien. Les humanistes considèrent que toutes les religions mènent à Dieu. Le Dieu de l’humanisme et du Nouvel Age n’est pas le Dieu de la Bible.

Jean 14:6

« Jésus lui dit: Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi. »

Cette déclaration de Jésus est incompatible avec l’encyclique « Fratelli Tutti »

Ce qui résume bien la pensée humaniste et globaliste de l’encyclique « Fratelli Tutti » se trouve dans le paragraphe 273:

  • 273 – « Forte du pouvoir du Ressuscité, elle (Marie) veut enfanter un monde nouveau où nous serons tous frères où il y aura de la place pour chacun des exclus de nos sociétés, où resplendiront la justice et la paix » 

C’est le vieux rêve humaniste des fondateurs des Nations Unies et celui des adeptes du Nouvel Age : un monde nouveau où règneront la justice et la paix, une nouvelle Ere, ou un Nouvel Age, celui du Verseau où les vibrations astrales se feront sentir partout et créeront l’harmonie et le progrès. Mais ici le Pape François dit que ce sera Marie qui va produire tout cela. Marie et non pas le Christ !

Si le rêve du Pape se réalise, ce sera le Ciel sur Terre ! Qui osera s’y opposer ?

Portée prophétique de l’encyclique « Fratelli Tutti »

Les prophéties bibliques du livre de l’Apocalypse prévoient une montée en puissance de la Rome Papale :

Apocalypse 13:3

« Et je vis l’une de ses têtes (la Papauté) comme blessée à mort; mais sa blessure mortelle fut guérie. Et toute la terre était dans l’admiration derrière la bête. »

La blessure mortelle de la Papauté lui fut infligée par Napoléon qui, en 1798 rentra à Rome, prit le Pape Pie VI, l’amena en France et le fit prisonnier. Il mourut l’année suivante en exil. La Papauté avait reçu un coup mortel, sa suprématie médiévale prit fin à ce moment-là. Mais la prophétie biblique nous dit que « sa blessure mortelle fut guérie ». (Nous vous invitons à regarder notre vidéo « La guérison de la blessure de l’Antichrist » pour plus de détails)

Aujourd’hui la blessure de la Papauté est totalement guérie. Le Pape jouit d’un prestige universel. Il est admiré par les dirigeants du monde et il est bien apprécié par les dirigeants des religions chrétiennes ou pas. Ainsi la prédiction prophétique s’accomplit :

« Et toute la terre était dans l’admiration derrière la bête. »

Les chapitres 13 et 17 du livre de l’Apocalypse montrent son ascension au pouvoir. Cette puissance va diriger le monde de la politique :

Apocalypse 17:1-5

«  Puis un des sept anges qui tenaient les sept coupes vint, et il m’adressa la parole, en disant: Viens, je te montrerai le jugement de la grande prostituée qui est assise sur les grandes eaux.

[2] C’est avec elle que les rois de la terre se sont livrés à l’impudicité, et c’est du vin de son impudicité que les habitants de la terre se sont enivrés.

[3] Il me transporta en esprit dans un désert. Et je vis une femme assise sur une bête écarlate, pleine de noms de blasphème, ayant sept têtes et dix cornes.

[4] Cette femme était vêtue de pourpre et d’écarlate, et parée d’or, de pierres précieuses et de perles. Elle tenait dans sa main une coupe d’or, remplie d’abominations et des impuretés de sa prostitution.

[5] Sur son front était écrit un nom, un mystère: Babylone la grande, la mère des impudiques et des abominations de la terre. »

Le système politico-religieux illustré ici par une prostituée montée sur une bête est la Papauté.

Nous vous invitons à regarder notre vidéo sur  « Qui dirigera le monde ? » pour plus de détails.

La Papauté va diriger le monde et la plupart en seront surpris :

Apocalypse 17:8

« La bête que tu as vue était, et elle n’est plus. Elle doit monter de l’abîme, et aller à la perdition. Et les habitants de la terre, ceux dont le nom n’a pas été écrit dès la fondation du monde dans le livre de vie, s’étonneront en voyant la bête, parce qu’elle était, et qu’elle n’est plus, et qu’elle reparaîtra. »

Les étudiants de la prophétie ne seront pas surpris d’une telle chose. Ce sont « ceux dont le nom n’a pas été écrit dès la fondation du monde dans le livre de vie, » qui « s’étonneront en voyant la bête » monter sur la scène politique et diriger le monde : la bête avec 10 cornes et 7 têtes dirigée par une prostituée.

C’est dans ce contexte de dominance mondiale que l’encyclique « Fratelli Tutti » rentre dans la prophétie.

Le programme politique, social et économique préconisé dans l’encyclique gagnera la « majorité des votes ». Le Pape sera élu à la tête du Nouvel ordre Mondial. Ainsi le désir de dominance de ce pouvoir qui a déjà dirigé le monde pendant plus d’un millénaire, sera assouvi :

« parce qu’elle était, et qu’elle n’est plus, et qu’elle reparaîtra. »

Ce pouvoir :

 « était » pendant le Moyen Age, 

« n’est plus » depuis la blessure mortelle de 1798 et 

« reparaîtra » bientôt de nouveau pour dominer

La Prophétie s’accomplira même si aujourd’hui cela parait peu probable !

Conclusion

Chers amis notre monde se dirige vers sa fin. Ne vous laissez pas tromper par les sophismes du diable :

Jean 8:44

« Vous avez pour père le diable, et vous voulez accomplir les désirs de votre père. Il a été meurtrier dès le commencement, et il ne se tient pas dans la vérité, parce qu’il n’y a pas de vérité en lui. Lorsqu’il profère le mensonge, il parle de son propre fonds; car il est menteur et le père du mensonge. »

  • L’encyclique « Fratelli Tutti » est l’expression de la pensée humaniste, elle rejoint l’espoir des adeptes du Nouvel Age, elle n’est basée ni sur la Bible ni sur le christianisme.
  •  Elle masque le désir de domination mondiale de l’Eglise Romaine.
  •  Elle réalise la prophétie apocalyptique.

La Papauté se hissera à la tête du monde selon les prédictions apocalyptiques. Cette encyclique prépare la voie pour cet accomplissement.

Le rêve humaniste ne pourra pas se réaliser. Les catastrophes naturelles sont de plus en plus nombreuses. La vie sur notre Terre devient très compliquée. La pollution, l’explosion démographique, les mouvements migratoires, la méchanceté, la perversion, le réchauffement climatique, le mouvement œcuménique : ce sont tous des signes annonciateurs de la fin d’un monde qui périt !

Préparons nos cœurs et nos âmes par la confession et la repentance pour ce qui va bientôt se produire sur notre Terre. Soyons fidèles à Notre Seigneur !