Que se passe-t-il sur l’autre rive de la mort ?

Question angoissante, inquiétante ou bien mystère insondable. On cherche néanmoins des réponses.

Il en existe trois essentiellement :

  • La première est brève : Rien. La mort c’est la fin définitive ou bien on n’en sait rien. Dans les deux cas on répond par un vide.
  • La deuxième est donnée par les chrétiens, c’est la résurrection. Pour eux, la mort n’est pas la fin de l’être humain. Il ressuscitera au Retour de Christ car il a cru au pardon divin de Jésus Christ. Il recevra l’immortalité et vivra éternellement.
  • Si cette doctrine détenait le monopole dans nos régions jusqu’à il y a peu de temps, il n’en est plus ainsi. 20% de nos contemporains d’Europe ont une croyance différente : ils croient en la réincarnation. Esquissée sommairement, l’être humain après sa mort, revient à la vie terrestre mais dans un autre corps, il « refait sa vie »

 

Alors qu’en est-il ?

Qu’en dit la Bible ?

Résurrection ou Réincarnation ?

  • La Réincarnation

« Venue de l’orient, la croyance en la réincarnation se fonde sur la rétribution ou la sanction de la droiture d’une vie terrestre : c’est la loi du Karma »

Renaitront « bien » socialement, ceux qui ont accompli de bonnes œuvres. Les autres, réincarnés dans les classes pauvres, devront expier les fautes commises dans les vies antérieures.

L’âme ou principe spirituel continue donc de se réincarner jusqu’à ce qu’il accède au salut ou à la délivrance. Celle-ci intervient quand l’âme a compris l’ignorance, l’erreur, l’illusion qui la faisait chaque fois s’associer à des corps. C’est alors qu’elle se réfugie dans une éternité bienheureuse appelé le Nirvana.

Cette doctrine à succès en Occident a été adoptée par le Nouvel Age. Elle affirme qu’après les maux de cette terre, la vie sera meilleure.

Au début, l’Inde ne connaissait pas la réincarnation. Après sa mort, il ne subsistait de l’homme que son être le plus profond, le « soi » (les Grecs l’ont appelé l’âme). Le « soi » est lié par la loi du karma c’est-à-dire, la loi de la rétribution selon les œuvres. S’il n’en a pas fait assez, il est contraint de se réincarner dans d’autres corps jusqu’à ce qu’il parvienne à se libérer. On y parvient par une sagesse toujours plus grande. L’homme espère ainsi pouvoir se perdre dans la grande âme de l’univers.

C’est au VIème siècle avant JC que le Bouddhisme va broder sur les canevas. En simple, il va par l’ascèse, s’efforcer de faire taire tout désir pour s’élever à l’état de Nirvana.

Ces deux conceptions relativisent l’existence individuelle au profit de la grande réalité cosmique.

Des occidentaux comme Lessing (1729-1781) ont d’autres conceptions. La nouvelle vie pour eux, n’est pas une rétribution pour celle qui a précédée, elle est une chance de perfectionnement, une chance d’accéder à plus d’expériences et de savoir.

Chaque réincarnation constitue donc un pas en avant vers une perfection plus haute. Elle n’est plus vue comme une malédiction, une punition ou un destin.

Helena Blavatsky (ou Rudolf Steiner plus tard), la voient comme un mouvement ascendant dans le processus de relaxation de soi. Je ne m’étendrai pas plus longtemps sur cette croyance qui est à l’opposé du christianisme.

Il est indéniable que les « religions orientales » exercent une fascination sur l’Occident. L’intégrité morale des adeptes orientaux, leur vie exemplaire, fait grande impression sur une Europe immorale, hors de tout contrôle, sans repère et stressée.

Pour l’oriental, le New Ager, l’homme et le cosmos ne font qu’un. La réincarnation s’inscrit dans les rythmes de vie de l’Univers : un cycle grandiose de vie et de mort, de renaissance et de déclin, c’est un peu le Yin et le Yang. La mort d’un être signifie la vie d‘un autre. L’univers est une suite de causalités enchainées, de structurations et déstructuration toujours nouvelles. L’être humain n’est donc qu’un élément de l’univers. 

Oui la théorie ne manque pas d’allure. Mais alors, quel est le sens de ma vie actuelle dans cette perspective ? Mes actes, ont-ils ou non, une valeur unique et définitive ?

La réincarnation propose une vision de l’être humain qui est en désaccord totale avec celle du Christianisme.

La Bible ne tient pas compte de la réincarnation ; elle l’ignore même complètement !

 La Bible parle de responsabilité personnelle de l’individu. A la question de savoir comment assumer un passé chargé et supporter le poids de ses fautes, elle répond par le don gratuit d’un nouveau cœur et d’un nouvel esprit de la part de Dieu car c’est Dieu qui vient sauver l’homme, le salut n’est pas un travail d’homme.

Quant aux expressions « renaître d’en haut » « renaissance » « nouvelle naissance » elles parlent d’une vie nouvelle inaugurée par une conversion spirituelle, par la foi en Jésus Christ et par une soumission confiante mais radicale à Dieu. Il ne s’agit pas de réincarnation. Cette renaissance a lieu durant la vie présente et pas après la mort.

La réponse qu’offre la réincarnation est une manière de conjurer l’angoisse de la mort et le non-sens de la vie. Puisque la mort n’est jamais définitive, il n’y a pas lieu de la redouter. C’est là le vieux mensonge du serpent en Eden. Il avait dit à Eve :

Genèse 3 :4

« … Vous ne mourrez point ; »

Et il a perpétué ce mensonge jusqu’aujourd’hui.

  • La Résurrection

Tournons-nous maintenant vers le message biblique.

Il affirme que notre vie est unique et ne se reproduira pas. Dieu nous ressuscitera, chacun personnellement comme Christ est ressuscité si nous remplissons les conditions.

Nous portons aux yeux de Dieu un nom unique. Nous ne sommes pas une perle au collier des renaissances se reproduisant sans cesse pour sans cesse aboutir à la mort. La mort a été vaincue par Christ une fois pour toutes.

Retraçons maintenant le thème de la résurrection.

A cause de son péché, l’humanité est soumise à la mort :

Romains 6 :23

« Car le salaire du péché, c’est la mort… »

La mort est un sommeil, les pensées, les intentions périssent. On n’est plus !

Mais Dieu n’a pas voulu nous laisser dans cette condition :

Osée 13 :14

« Je les rachèterai du pouvoir de la tombe ! Je les délivrerai de la mort »

Cette rédemption du pouvoir de la tombe a été effectuée par Christ :

1 Corinthiens 15 :21-22

« Car, puisque la mort est venue par un homme, c’est aussi par un homme qu’est venue la résurrection des morts.

[22] Et comme tous meurent en Adam, de même aussi tous revivront en Christ, »

Un jour vient, bientôt, où les morts entendront la voix de Christ les appeler comme Il a appelé Lazare :

Jean 11 :43

« Ayant dit cela, il cria d’une voix forte : Lazare, sors ! »

Jean 5 :28

« Ne vous étonnez pas de cela ; car l’heure vient où tous ceux qui sont dans les sépulcres entendront sa voix, »

Oui Dieu promet une vie future, un paradis restauré où la mort ne sera plus. C’est Lui qui :

Ésaïe 25 :8

« Il anéantit la mort pour toujours »

Et Ésaïe 26 :19 nous assure que les morts revivront :

« Que tes morts revivent ! Que mes cadavres se relèvent ! -Réveillez-vous et tressaillez de joie, habitants de la poussière ! Car ta rosée est une rosée vivifiante, Et la terre redonnera le jour aux ombres. »

A partir de la résurrection, la vie éternelle commence. Elle est donnée à ceux qui ont la foi :

Jean 6 : 40

 « La volonté de mon Père, c’est que quiconque voit le Fils et croit en lui ait la vie éternelle ; et je le ressusciterai au dernier jour. »

Les autres subiront une destruction complète. Ce sera comme s’ils n’avaient jamais existé :

Jean 5 :29

« Ceux qui auront fait le bien ressusciteront pour la vie, mais ceux qui auront fait le mal ressusciteront pour le jugement. »

 

Le scénario de la fin

Les dernières heures de l’histoire de la Terre seront témoins de scènes grandioses. Après que les puissances terrestres auront dominé le peuple de Dieu jusqu’à émettre contre eux un décret de mort (voir la vidéo sur le décret de mort), on assistera à un renversement, Dieu interviendra. Il déversera des plaies qui se termineront par un terrible tremblement de terre défiant l’échelle Richter et qui mettra la Terre dans un état de chaos indescriptible.

 

  • Sur un cheval blanc

 

C’est dans ses décombres que Jésus apparaitra en Gloire :

Apocalypse 19 :11

« Puis je vis le ciel ouvert, et voici, parut un cheval blanc. Celui qui le montait s’appelle Fidèle et Véritable, et il juge et combat avec justice. »

Escorté par ses anges et en grand apparat, celui qui était autrefois charpentier reviendra comme le Roi vénérable du Cosmos.

Tandis que les croyants savourent Sa présence, les multitudes impies réagissent au même spectacle avec une crainte désespérée, ils s’écrient :

Apocalypse 6 :16-17

« Et ils disaient aux montagnes et aux rochers : Tombez sur nous, et cachez-nous devant la face de celui qui est assis sur le trône, et devant la colère de l’agneau ;

[17] car le grand jour de sa colère est venu, et qui peut subsister ? »

La lumière éclatante et aimante qui émane du visage de Christ enlève le brouillard de leurs mémoires et ils se rappellent soudain de sa douce voix qui, bien souvent, les a suppliés de se tourner vers Lui.

Ces souvenirs perturbants provoquent une anxiété si profonde qu’ils plongent sous les rochers, dans l’espoir de les faire taire.

Ils sont désolés, ils regrettent mais pas à cause de leurs péchés. Réalisant leur perte incalculable, les rebelles font l’expérience d’une culpabilité à la manière de Judas. Ils se lamentent des conséquences de leur péchés mais pas du péché lui-même.

 

  • Certains ressuscitent, certains sont changés

 

La Bible présente 3 résurrections.

La résurrection spéciale

La première a lieu juste avant le retour de Jésus : elle est comparativement petite. Comme Jésus l’avait promis à Caïphe,

Mat 26 : 64  “Jésus lui répondit: Tu l’as dit. De plus, je vous le déclare, vous verrez désormais le Fils de l’homme assis à la droite de la puissance de Dieu, et venant sur les nuées du ciel. “

 Tous  ceux qui ont eu une responsabilité importante dans Sa crucifixion seront appelés de leurs tombeaux pour voir le Retour de Jésus. Christ ramène à la vie ces figures historiques chez lesquelles le péché a pris des proportions hideuses. Ils se joindront aux disciples du pouvoir appelé « la Bête ». Mais ils ne pourront supporter l’éclat ni la lumière de Son amour. Ils seront détruits :

2 Thessaloniciens 2 :8

« Et alors paraîtra l’impie, que le Seigneur Jésus détruira par le souffle de sa bouche, et qu’il anéantira par l’éclat de son avènement. »

Non pas que Dieu se venge sur eux mais dans les paroles de CS Lewis :

« La haine de Dieu envers le MAL est aussi forte que Son amour pour le BIEN. Sa gloire est toxique pour le mal, comme l’oxygène, qui est la vie pour les humains, est toxique pour certaines bactéries. » « The problem of pain » 121

Quand Dieu et le péché entrent en collision on assite à un holocauste !

Ceci pour la résurrection spéciale.

 

La résurrection des justes

 Maintenant, la mission de Jésus est plus que le jugement des cruels de la Terre. Il vient délivrer les opprimés, Il vient au secours de ceux qui ont été enfermés dans la prison de leur tombe par Satan. Ils répondent à Sa voix et se lèvent, la Terre découvre la grande multitude de ceux qui furent fidèles à Dieu au cours des âges :

1 Thessaloniciens 4 :16

« Car le Seigneur lui-même, à un signal donné, à la voix d’un archange, et au son de la trompette de Dieu, descendra du ciel, et les morts en Christ ressusciteront premièrement. »

C’est la résurrection des justes, après celle-ci les vivants fidèles à Dieu qui étaient pourchassés par leurs oppresseurs sont changés en un corps glorieux, plus soumis à la mortalité :

1 Thessaloniciens 4 :17

« Ensuite, nous les vivants, qui serons restés, nous serons tous ensemble enlevés avec eux sur des nuées, à la rencontre du Seigneur dans les airs, et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur. »

La mort n’aura plus le pouvoir sur eux :

1 Corinthiens 15 :51-54

« Voici, je vous dis un mystère : nous ne mourrons pas tous, mais tous nous serons changés,

[52] en un instant, en un clin d’œil, à la dernière trompette. La trompette sonnera, et les morts ressusciteront incorruptibles, et nous, nous serons changés.

[53] Car il faut que ce corps corruptible revête l’incorruptibilité, et que ce corps mortel revête l’immortalité.

[54] Lorsque ce corps corruptible aura revêtu l’incorruptibilité, et que ce corps mortel aura revêtu l’immortalité, alors s’accomplira la parole qui est écrite : La mort a été engloutie dans la victoire. »

La grande réunion céleste rapproche ceux qui avaient été séparés, les enfants retrouvent leurs parents autrefois endeuillés, les amis regardent avec plaisir le visage pour toujours jeune de ceux qu’ils avaient vu vieillir.

Paul et Jean indiquent bien que les fidèles sont emmenés au Ciel après le Retour de Jésus :

Apocalypse 7 :9

« Après cela, je regardai, et voici, il y avait une grande foule, que personne ne pouvait compter, de toute nation, de toute tribu, de tout peuple, et de toute langue. Ils se tenaient devant le trône et devant l’agneau, revêtus de robes blanches, et des palmes dans leurs mains. »

1 Thessaloniciens 4 :16-18

« Car le Seigneur lui-même, à un signal donné, à la voix d’un archange, et au son de la trompette de Dieu, descendra du ciel, et les morts en Christ ressusciteront premièrement.

[17] Ensuite, nous les vivants, qui serons restés, nous serons tous ensemble enlevés avec eux sur des nuées, à la rencontre du Seigneur dans les airs, et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur.

[18] Consolez-vous donc les uns les autres par ces paroles. »

Avec la multitude des sauvés, tous sont escortés dans la présence intime de Dieu où ils se tiennent sur la mer de verre avec les harpes de Dieu et ils chantent le cantique de Moise »

Apocalypse 15 :2-3

« Et je vis comme une mer de verre, mêlée de feu, et ceux qui avaient vaincu la bête, et son image, et le nombre de son nom, debout sur la mer de verre, ayant des harpes de Dieu.

[3] Et ils chantent le cantique de Moïse, le serviteur de Dieu, et le cantique de l’agneau, en disant : Tes œuvres sont grandes et admirables, Seigneur Dieu tout-puissant ! Tes voies sont justes et véritables, roi des nations ! »

 

Pendant ce temps la Terre est désolée, les corps carbonisés de ceux qui n’ont pas pu supporter l’éclat de la venue de Christ sont éparpillés à sa surface.

Seuls Satan et ses démons sont témoins du ravage qu’ils ont causé. De même que le bouc émissaire portait symboliquement les péchés d’Israël dans le désert à la fin du Jour des Expiations, (voir vidéo) de même Satan portera la punition des péchés qu’il a fait commettre « aux sauvés » en restant dans le désert d’une planète dévastée.

 Sans personne à tenter et tourmenter, il est dans le vrai sens du terme « lié » pour 1000 ans :

Apocalypse 20 :2-3

« Il saisit le dragon, le serpent ancien, qui est le diable et Satan, et il le lia pour mille ans.

[3] Il le jeta dans l’abîme, ferma et scella l’entrée au-dessus de lui, afin qu’il ne séduisît plus les nations, jusqu’à ce que les mille ans fussent accomplis. Après cela, il faut qu’il soit délié pour un peu de temps. »

Sans plus aucun de ses mécanismes de fuite, il est forcé de réfléchir à ses crimes contre l’homme et contre Dieu et à son sinistre futur devant les Hautes Instances de l’Univers

 

  • Le jugement des 1000 ans ou « Millenium »

A des milliers de kilomètres de là, dans un Ciel rempli de félicité active, les rachetés ont une tâche monumentale à accomplir. La vision de Jean révèle des trônes :

Apocalypse 20 :4

« Et je vis des trônes ; et à ceux qui s’y assirent fut donné le pouvoir de juger. Et je vis les âmes de ceux qui avaient été décapités à cause du témoignage de Jésus et à cause de la parole de Dieu, et de ceux qui n’avaient pas adoré la bête ni son image, et qui n’avaient pas reçu la marque sur leur front et sur leur main. Ils revinrent à la vie, et ils régnèrent avec Christ pendant mille ans. »

Des saints qui jugent au Ciel ?

Des années avant cette vision, Paul en avait appelé à sa congrégation à Corinthe à ne pas mettre leurs frères au tribunal sur la base que :

1 Corinthiens 6 :2-3

« Ne savez-vous pas que les saints jugeront le monde…

Ne savez-vous pas que nous jugerons les anges?  » 

 Si, pour le moment, notre connaissance partielle nous rend incapables de juger les autres, il n’en sera plus ainsi à ce moment-là car :

1 Corinthiens 4 :5

« C’est pourquoi ne jugez de rien avant le temps, jusqu’à ce que vienne le Seigneur, qui mettra en lumière ce qui est caché dans les ténèbres, et qui manifestera les desseins des cœurs. Alors chacun recevra de Dieu la louange qui lui sera due. »

Cette meilleure compréhension sera rattachée à l’examen des livres du Ciel dont parle le prophète :

Malachie 3 :16

« Alors ceux qui craignent l’Eternel se parlèrent l’un à l’autre ; L’Eternel fut attentif, et il écouta ; Et un livre de souvenir fut écrit devant lui Pour ceux qui craignent l’Eternel Et qui honorent son nom. »

Toute pensée, toute motivation sera révélée :

Ecclésiaste 12 :14

« Car Dieu amènera toute œuvre en jugement, au sujet de tout ce qui est caché, soit bien, soit mal. »

En partenariat avec Dieu, les cas des perdus seront analysés. Non pas que Dieu ne soit pas capable de juger les gens mais Son approche « démocratique » encourageant la confiance et l’ouverture, fera que le Ciel sera, à l’avenir, un lieu de sécurité pour tous. Ceux qui ne sont pas là ont montré qu’ils n’aimeraient pas vivre dans ce Ciel où règne la sainteté et l’altruisme.

Les rachetés réaliseront que ceux qui ne sont pas présents se sont, par leur propre choix, accrochés au péché qui devait être banni de l’Univers.

La résolution définitive du problème du péché ne peut se concevoir sans cette revue finale, précise et personnelle afin qu’aucune ombre ne subsiste dans l’esprit de chacun. En exposant les crimes de l’humanité, cette revue permet de voir le péché tel qu’il est pour qu’ensuite, il soit avalé ou engouffré dans la lumière de l’Eternité.

Imaginons que Dieu saute cette étape et qu’il excuse Satan, considérant le problème comme un mauvais mal de tête, espérant qu’il passe. 

Si Dieu laissait tout viol ou meurtre et toute maladie faite par l’homme impunis ;

Si Dieu haussait les épaules sur la pauvreté engendrée par les excès des riches.

 Pourrions-nous aimer un Dieu qui excuserait, par l’inaction, la grande conspiration du mal qui a rendu la vie de millions insensée et les a balayés dans une éternité sans espoir ?

Pourrait-Il régner la paix dans l’au-delà et la confiance entre Dieu et Ses enfants si ces maux n’étaient jamais scrupuleusement exposés ? Non, Dieu ne regarde pas le Mal avec indifférence ! 

Il faudra donc 1000 ans pour faire le point sur l’histoire du monde et celle de chacun.

 

Après le Millenium : 3ème résurrection

Les perdus resteront 1000 ans dans leurs tombeaux :

Apocalypse 20 :5

« Les autres morts ne revinrent point à la vie jusqu’à ce que les mille ans fussent accomplis. »

Apocalypse 20 :2-3

« Il saisit le dragon, le serpent ancien, qui est le diable et Satan, et il le lia pour mille ans.

[3] Il le jeta dans l’abîme, ferma et scella l’entrée au-dessus de lui, afin qu’il ne séduisît plus les nations, jusqu’à ce que les mille ans fussent accomplis. Après cela, il faut qu’il soit délié pour un peu de temps. »

Satan est lié par la solitude puis il est relâché de sa « prison »

Apocalypse 20 :7

« Quand les mille ans seront accomplis, Satan sera relâché de sa prison. »

Dans le sens où il a de nouveau l’opportunité de reprendre son œuvre de tromperie.

Sa prison ou abîme c’est le mot « abussos » 

Même mot que « tohou bohou » de :

Genèse 1 :2

« La terre était informe et vide : il y avait des ténèbres à la surface de l’abîme, et l’esprit de Dieu se mouvait au-dessus des eaux. »

Où la Terre est informe et vide. Elle est sans habitants dans un état de désolation et de chaos.

Satan est donc relâché, dans la KJV il est précisé « pour un peu de temps »

Cet événement a lieu quand les « méchants » de tous les âges ressuscitent à la conclusion du Millenium. Satan cherche alors à rallier tous ces gens dans une grande bataille contre Christ et les sauvés.

Apocalypse 20 :7-10

« Quand les mille ans seront accomplis, Satan sera relâché de sa prison.

[8] Et il sortira pour séduire les nations qui sont aux quatre coins de la terre, Gog et Magog, afin de les rassembler pour la guerre ; leur nombre est comme le sable de la mer.

[9] Et ils montèrent sur la surface de la terre, et ils investirent le camp des saints et la ville bien-aimée. Mais un feu descendit du ciel, et les dévora.

[10] Et le diable, qui les séduisait, fut jeté dans l’étang de feu et de soufre, où sont la bête et le faux prophète. Et ils seront tourmentés jour et nuit, aux siècles des siècles. »

 

Satan les trompe en leur faisant croire qu’ils peuvent renverser Christ et les saints. Mais leur attaque est vouée à l’échec (verset 9) et elle les conduit à leur destruction éternelle (verset 10).

C’est Jésus qui va exécuter ce jugement :

Jean 5 :26-27

« Car, comme le Père a la vie en lui-même, ainsi il a donné au Fils d’avoir la vie en lui-même.

[27] Et il lui a donné le pouvoir de juger, parce qu’il est Fils de l’homme. »

Et voici comment : par Son autorité et Sa Parole :

Apocalypse 19 :15

« De sa bouche sortait une épée aiguë, pour frapper les nations ; il les paîtra avec une verge de fer ; et il foulera la cuve du vin de l’ardente colère du Dieu tout-puissant. »

 

Mais alors quand a lieu le Jugement Dernier ?

Les événements finaux se succèdent dans un ordre rapide mais dans l’Apocalypse ils sont disséminés et il faut les rassembler et les remettre en ordre. C’est ce que j’essaie de faire.

Après la tentative d’attaque de la Nouvelle Jérusalem qui était descendue du Ciel avec Christ et les saints :

20 :9 : « Et ils montèrent sur la surface de la terre, et ils investirent le camp des saints et la ville bien-aimée. 

A ce moment-là a lieu le jugement des réprouvés :

Apocalypse 20 :11-15

« Puis je vis un grand trône blanc, et celui qui était assis dessus. La terre et le ciel s’enfuirent devant sa face, et il ne fut plus trouvé de place pour eux.

[12] Et je vis les morts, les grands et les petits, qui se tenaient devant le trône. Des livres furent ouverts. Et un autre livre fut ouvert, celui qui est le livre de vie. Et les morts furent jugés selon leurs œuvres, d’après ce qui était écrit dans ces livres.

[13] La mer rendit les morts qui étaient en elle, la mort et le séjour des morts rendirent les morts qui étaient en eux ; et chacun fut jugé selon ses œuvres.

[14] Et la mort et le séjour des morts furent jetés dans l’étang de feu. C’est la seconde mort, l’étang de feu.

[15] Quiconque ne fut pas trouvé écrit dans le livre de vie fut jeté dans l’étang de feu. »

Voilà c’est la fin.

« Mais un feu descendit du ciel, et les dévora. »

 

Le dernier « Au revoir »

J’aimerais reprendre le « Jugement Dernier » pour en voir le pourquoi.

Ésaïe 24 :20

« La terre chancelle comme un homme ivre, Elle vacille comme une cabane ; Son péché pèse sur elle, Elle tombe, et ne se relève plus. »

Le Retour de Jésus cataclysmique a laissé la Terre dans le chaos. C’est ainsi qu’elle a reposé pendant 1000 ans : stérile, immobile, fracturée, un vaste cimetière. Des arbres déracinés, pétrifiés, gisent entre les rochers calcinés. Pas un brin de verdure, pas une respiration.

Jusqu’au moment où : Incroyable ! des corps humains commencent à se matérialiser entre les cratères et les ruines. Des corps innombrables, certains géants herculéens, d’autres chétifs aux yeux creusés, ravagés par l’âge et la maladie.

Ils se lèvent : c’est la deuxième résurrection, celle des impies, c’est l’aube du Jour du jugement dernier.

Pourquoi Dieu a-t-Il convoqué et sorti de leur sommeil ces âmes perdues ?

Parce que la seconde mort, la mort éternelle qu’ils vont bientôt subir est une conclusion nécessaire à la Grande controverse entre le bien et le mal. C’est la seule terminaison viable au conflit cosmique qui tournait autour de la liberté de choix.

Comme ils ont passé leur vie à éviter Dieu et à cacher leur moi secret, Dieu va leur permettre de manifester le plus profond désir de leurs cœurs. Il va les laisser tenter de Le détruire.

Ils se sont relevés de leurs tombeaux avec le même esprit de rébellion et ils sont déterminés à imposer leur souveraineté sur leur brave vieux monde.

Satan saisit le moment exploitant la désaffection des perdus :

Apocalypse 20 :7-8

« Quand les mille ans seront accomplis, Satan sera relâché de sa prison.

[8] Et il sortira pour séduire les nations qui sont aux quatre coins de la terre, Gog et Magog, afin de les rassembler pour la guerre ; leur nombre est comme le sable de la mer. »

Et il conduit ses captifs autour du camp des Saints :

Apocalypse 20 :9

« Et ils montèrent sur la surface de la terre, et ils investirent le camp des saints et la ville bien-aimée »

Quelle peut être le but de cette entreprise folle si ce n’est d’arracher Son trône au Créateur et Rédempteur et d’y mettre l’ange déchu qu’ils ont toujours servi. Ils croient encore que ce superman peut les délivrer de l’esclavage de l’absolutisme moral et leur permettre de devenir des dieux de l’Univers qu’ils se sont fabriqués.

C’est le moment pour Dieu de déchirer le voile.

 

Le grand trône blanc

Pensant que la conquête sera facile, ils sont arrêtés par une scène d’une gloire transcendante. Au-dessus de la cité apparait un grand trône blanc sur lequel est assis le Fils de Dieu :

Apocalypse 20 :11

« Puis je vis un grand trône blanc, et celui qui était assis dessus. La terre et le ciel s’enfuirent devant sa face, et il ne fut plus trouvé de place pour eux. »

Son œil se pose sur cette foule meurtrière et la lumière de la vérité éclaire chaque coin de leur âme, ils voient leur péché et leur caractère exposés. Ils sont confrontés au caractère humble de Christ.

Ils le voient finalement dans sa vraie lumière : un Dieu rempli de miséricorde. Ils reconnaissent le Bon Berger qui a tout fait pour gagner leur amour et assurer leur salut.

« Devant la vision du calvaire, avec sa mystérieuse victime, toute excuse est balayée » DA 58

Une autre vie, une autre chance ne changerait pas leur destin. Ils ne sont pas sauvés parce qu’ils ont rejeté Dieu, et non parce que Dieu les a rejetés.

Regardant la glorieuse cité qu’ils n’occuperont jamais, observant ce Dieu d’amour qu’ils ne comprendront jamais, ils tombent et s’exclament dans une agonie de désespoir :

Apocalypse 15 :3-4

« Tes voies sont justes et véritables, roi des nations !

[4] Qui ne craindrait, Seigneur, et ne glorifierait ton nom ? Car seul tu es saint. Et toutes les nations viendront, et se prosterneront devant toi, parce que tes jugements ont été manifestés. »

 

Désormais, le voile est lèvé, ils comprennent que le super monstre qui les a trompé est un tyran malicieux et ils s’exclament :

Ésaïe 14 :16-17

« …Est-ce là cet homme qui faisait trembler la terre, Qui ébranlait les royaumes,

[17] Qui réduisait le monde en désert, Qui ravageait les villes, Et ne relâchait point ses prisonniers ? »

[10] Tous prennent la parole pour te dire : Toi aussi, tu es sans force comme nous, Tu es devenu semblable à nous ! »

On peut supposer qu’ils sont tous pris de haine pour l’ange déchu alias « Lucifer » et se tournent contre lui.

C’est à ce moment-là qu’un feu descendit :

Apocalypse 20 :9

« …Mais un feu descendit du ciel, et les dévora. »

C’est la seconde mort, la mort éternelle

C’est la purification finale, le bannissement et la destruction qu’il nous est impossible de décrire et de comprendre pleinement.

Une chose reste certaine, c’est que « Dieu est amour » et Il le reste dans le Jugement Final aussi.

Il est normal que Sa colère s’exerce envers ces persécuteurs qui ont semé querelles, oppression, séduction et mort autour d’eux.

Puisque Sa justice est satisfaite, le Juge de toute la Terre n’étant pas un tyran vindicatif ne va pas faire souffrir ses ennemis pendant l’Eternité dans un feu sans fin.

Ceux qui se sont identifiés au péché seront des cendres :

Malachie 4 :3

« Et vous foulerez les méchants, Car ils seront comme de la cendre Sous la plante de vos pieds, Au jour que je prépare, Dit l’Eternel des armées. »

Leur juste et miséricordieuse portion sera la non existence éternelle. Ainsi s’achèvera l’histoire du MAL.

Mais ce n’était pas le premier plan de Dieu !

Il n’aurait pas voulu dire ce dernier « au revoir ». Nous pouvons nous aussi l’éviter. A chaque moment le Saint Esprit plaide avec l’humanité

Qu’allons-nous lui répondre ?

Le laisserons nous nous purifier en nous séparant du péché afin de lui épargner la souffrance de devoir nous détruire.

Nous pouvons le laisser faire de nous une nouvelle création afin que nos cœurs battent en harmonie avec Lui au jour où, sur une terre purifiée et récréée, il s’exclamera :

Apocalypse 21 :5

« Et celui qui était assis sur le trône dit : Voici, je fais toutes choses nouvelles. Et il dit : Ecris ; car ces paroles sont certaines et véritables. »