Beaucoup de gens, chrétiens et non chrétiens, appellent le sabbat du septième jour – le seul sabbat biblique – le «sabbat juif». Mais est-ce une étiquette précise?

Nous savons que le peuple juif pieux a observé le septième jour de la semaine comme le sabbat pendant plusieurs siècles. Mais y a-t-il plus dans l’histoire? Dieu voulait-il que le sabbat soit observé uniquement par les Juifs?

Pour trouver la réponse, nous devons remonter dans le temps – à une époque bien antérieure à l’existence d’une nation juive. En fait, nous devons retourner au tout début de la vie sur Terre.

Examinons de près Genèse 2: 1–3: «Ainsi furent achevés les cieux et la terre, et toute leur armée. Dieu acheva au septième jour son oeuvre, qu’il avait faite: et il se reposa au septième jour de toute son oeuvre, qu’il avait faite. Dieu bénit le septième jour, et il le sanctifia, parce qu’en ce jour il se reposa de toute son oeuvre qu’il avait créée en la faisant.»

La Bible nous dit que juste après que Dieu a fini de créer la vie sur cette terre, il a cessé son travail, s’est reposé, et a béni et sanctifié le septième jour. Il est assez évident de savoir ce que signifie «béni», mais qu’est-ce que «sanctifié»? Qu’est-ce que Dieu a fait au septième jour qui le rendait différent des six autres jours de la semaine?

Dans ce contexte, sanctifier quelque chose signifie le déclarer saint, le mettre à part dans un but divin, le rendre sacré. Dieu nous a donné l’exemple en se reposant le septième jour. Le Sabbat devait être, à partir de ce moment, un jour sacré de repos et de communion spéciale avec le Créateur. En raison du calendrier – à la fin de la semaine de la création – il est évident que le sabbat était destiné à toute l’humanité à travers les âges.

En fait, Jésus l’a confirmé quand Il a dit: «Le sabbat a été fait pour l’homme, et non l’homme pour le sabbat» (Marc 2:27).

Plus tard, lorsque les dix commandements ont été donnés à la nation juive, Dieu a spécifiquement déclaré, dans le quatrième commandement:

«Souviens-toi du jour du repos, pour le sanctifier» (Exode 20: 8).

Pourquoi Dieu leur dirait-il de «se souvenir» à moins qu’ils ne l’aient oublié? Ces Hébreux qui venaient d’être sauvés de la captivité égyptienne avaient, pendant leur servitude, oublié le Sabbat de longue date du Seigneur.

En fait, l’humanité était au courant des lois de Dieu bien avant qu’elles ne soient données sur le Sinaï.

Par exemple, Joseph a refusé de céder à la femme de Potiphar, en disant: “Comment ferais-je un aussi grand mal et pécherais-je contre Dieu?” (Genèse 39: 9). Joseph savait que Dieu avait interdit l’adultère bien avant que les dix commandements aient été donnés.

Enfin, le sabbat sera observé sur la nouvelle terre.

Ésaïe 66:22, 23 dit: «Car, comme les nouveaux cieux Et la nouvelle terre que je vais créer Subsisteront devant moi, dit l’Éternel, Ainsi subsisteront votre postérité et votre nom. A chaque nouvelle lune et à chaque sabbat, Toute chair viendra se prosterner devant moi, dit l’Éternel.».

Le sabbat est un cadeau spécial de Dieu à toute l’humanité. C’est une bénédiction éternelle pour ceux créés à Son image.

 

Ceci est une traduction de cet article: https://www.sabbathtruth.com/free-resources/article-library/id/1833/is-saturday-the-jewish-sabbath

 


ARTICLE SIMILAIRES: